Famine en Afrique: la Suisse mobilise 15 millions de francs pour l’aide humanitaire d’urgence

Communiqué de presse, 24.02.2017

La Suisse se mobilise pour venir en aide aux populations souffrant de la famine, au Soudan du Sud notamment. Cet engagement est une réponse directe à l’appel lancé par le Secrétaire général des Nations Unies le 22 février 2017. L’Aide humanitaire de la Direction pour le développement et la coopération (DDC) va en effet mettre à disposition 15 millions de francs du fonds pour les urgences humanitaires afin d’aider plusieurs pays affectés par la famine en ce début d’année.

Le Soudan du Sud fait face à une grave crise alimentaire. © Keystone

«La Suisse appelle de ses vœux une mobilisation rapide de l’aide. Quelque 100'000 personnes sont déjà en situation de famine au Soudan du Sud et d’autres pays de la région sont également menacés», a relevé Didier Burkhalter, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Cet argent permettra d’apporter un soutien aux populations du Soudan du Sud, où la situation est la plus critique, mais aussi en Somalie, au Nigéria et au Yémen, également menacés par le risque d’une famine. Les fonds seront répartis pour appuyer différentes actions et organisations humanitaires présentes dans ces régions où l’insécurité alimentaire pourrait concerner plus de 20 millions de personnes d’ici cet été si rien est entrepris.

Le Soudan du Sud a subi l’an dernier une sécheresse et est en proie à une guerre civile depuis trois ans. 3.5 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur foyer. Le pays se trouve aux prises avec une crise alimentaire sans précédent. La Suisse travaille dans la région depuis plusieurs années. «La menace d’une situation de famine pèse depuis un moment sur ce pays. L’Aide humanitaire a régulièrement augmenté son engagement suite à l’augmentation des besoins», précise André Huber, chef de la division humanitaire pour l’Afrique. L’action sur place, coordonnée depuis le bureau de l’Aide humanitaire de la DDC à Juba, la capitale du pays, s’étend sur le long terme pour venir en aide aux populations touchées par les conflits et des conditions climatiques difficiles.

Le montant tiré du fonds humanitaire d’urgence, de 15 millions de francs suisses, s’ajoute à l’aide humanitaire déjà fournie par la DDC, qui totalise quelques 50 millions dans ces quatre pays. Au Soudan du Sud, elle s’élève à 20 millions de francs suisses pour 2017 et sert à soutenir des activités dans les secteurs de l’eau et de la protection des civils, ainsi qu’à améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des populations. Elle est destinée en partie à appuyer les opérations du CICR et des agences onusiennes comme le Programme alimentaire mondial et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). L’Aide humanitaire mène aussi un projet à Aweil, dans le nord du pays, pour permettre aux habitants d’accéder à l’eau potable et à l’assainissement. La contribution suisse permettra de soutenir des ONG qui distribuent de la nourriture et offrent un traitement médical.

Le Secrétaire général des Nations Unies a averti qu’il était essentiel d’agir de manière urgente afin d’empêcher davantage de personnes de mourir de faim. Si nous leur venons en aide de manière appropriée et durable, des progrès devraient être constatés d’ici les prochains mois et les souffrances liées à la faim devraient s’atténuer, a-t-il ainsi estimé.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères