Une initiative suisse pour plus de fair-play en matière de droits de l’homme et dans les manifestations sportives

Media release, 30.11.2017

La Suisse, qui abrite certaines des plus importantes fédérations sportives internationales, a franchi une étape importante à travers l’initiative qu’elle a prise concernant les grandes manifestations sportives et les droits de l’homme. Le 30 novembre, à l’occasion de l’ouverture du forum Sporting Chance 2017 qui se tient à Genève durant deux jours, les fondements de nouvelles normes internationales ont été définis, en collaboration avec des fédérations sportives, des athlètes, des gouvernements, des sponsors, des ONG et des organisations internationales, sur la question des grandes manifestations sportives et des droits de l’homme.

Pascale Baeriswyl parle au Sporting Chance Forum 2017 de Genève.
Pascale Baeriswyl, Secrétaire d’Etat au Sporting Chance Forum 2017 de Genève. © Keystone

La Suisse, qui accueille certaines des plus grandes multinationales et quelque 70 fédérations sportives internationales parmi les plus importantes du monde, s’engage en faveur du respect des droits de l'homme dans la sphère économique et dans les manifestations sportives d’envergure internationale (méga-événements sportifs).

Dans le cycle des méga-événements sportifs, certains aspects sont souvent difficiles à concilier. «Les Jeux olympiques, les coupes du monde et continentales, sont des moments privilégiés de notre vie. Ils rapprochent les peuples et jouissent d’une portée exceptionnelle pour diffuser des émotions mais aussi des valeurs universelles fondées sur les droits de l’homme», a déclaré la Secrétaire d'État Pascale Baeriswyl dans son discours d’inauguration du forum Sporting Chance 2017 à Genève.

Parallèlement, elle a rappelé que ces méga-événements sportifs mettent en évidence les défis en matière de droits de l’homme dans les pays qui les accueillent ainsi que le bilan, dans ce domaine, des entreprises et des sponsors impliqués dans la réalisation de ces manifestations. De grandes questions en lien avec le monde des affaires et les droits de l’homme se posent généralement dans le cadre des manifestations sportives d’envergure internationale : préoccupations relatives à l’acquisition des terres, violations du droit du travail durant la construction des sites, exploitation des travailleurs migrants, ateliers se livrant à une exploitation de la main-d'œuvre et travail des enfants dans la production de marchandises, restrictions au droit de manifester, déplacement des sans-abri et des enfants des rues et atteintes aux droits de l’homme, y compris dans le cadre des compétitions. 

La Suisse soutient le processus de dialogue

La Suisse soutient depuis 2015 un processus de dialogue multipartite : la plateforme Mega-Sporting Events, dont elle fait partie du comité de pilotage. En collaboration avec des fédérations sportives internationales telles que le Comité international olympique et la Fédération internationale de football (FIFA), dont le siège est en Suisse, des athlètes, des États, des sponsors, des ONG et des organisations internationales, elle travaille à la mise en œuvre des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme dans le contexte de grands événements sportifs. Aujourd’hui, à l’occasion du forum Sporting Chance, la plateforme a adopté les normes d’intégration d’un audit en matière de droits de l’homme lors de l'attribution des grandes manifestations sportives. Un outil en ligne guide les villes et pays hôtes étape par étape dans l’organisation d’une telle manifestation, dans le respect des Principes directeurs de l’ONU. Une attention particulière est accordée, ce faisant, à la prise en compte des droits de l’homme dans la gouvernance des fédérations sportives et dans les chaînes de commercialisation des produits. Les normes mises au point renforcent la prévention en matière d’atteintes aux droits de l’homme mais aussi la possibilité pour les personnes qui en seraient victimes d’obtenir réparation dans le contexte de grands événements sportifs.

Cet engagement de la Suisse a été salué et bénéficie du soutien du président du Comité International Olympique Thomas Bach, du haut-commissaire aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein, et du directeur de l’Organisation internationale du travail Guy Ryder. Ces trois grandes entités se sont réunies pour soutenir cette action collective. Plus de 170 représentants de gouvernements, de fédérations sportives, de la société civile, de syndicats, des athlètes, des sponsors, des médias et d’organisations internationales se sont associés à elles. La création d’un centre international qui aurait vocation à encourager fortement le respect et la protection des droits de l’homme dans les grandes manifestations sportives est à l’étude.


Further information:

Sporting Chance Forum 2017: Programme (en)


Address for enquiries:

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Publisher:

Département fédéral des affaires étrangères