La Suisse appelle les parties au Sri Lanka au dialogue politique (dernière modification, le 19.05.2009)

Berne, Communiqué de presse, 19.05.2009

Le gouvernement suisse se félicite de la cessation du conflit armé au nord du Sri Lanka. La Suisse déplore expressément que ce conflit vieux de plusieurs décennies ait causé la perte d’innombrables vies humaines et privé des dizaines de milliers de déplacés internes de leurs moyens de subsistance.

La Suisse regrette que le droit international humanitaire ait été violé et appelle toutes les parties à respecter et à faire respecter les règles et obligations internationales en toutes circonstances. 

La Suisse appelle le Sri Lanka à assurer un accès humanitaire rapide et sans entrave à la population dans le besoin, en particulier aux déplacés internes. Conformément au droit international humanitaire, le Comité international de la Croix-Rouge, les agences des Nations Unies et les autres organisations humanitaires actives au Sri Lanka doivent pouvoir exercer leurs activités. 

La Suisse invite en outre toutes les parties concernées à s’abstenir d’incitations à la haine et à œuvrer à la réconciliation par des mesures unilatérales ou mutuellement convenues. Toutes les parties et tous les groupes en présence ainsi que les membres de la diaspora devraient travailler à la réconciliation et à un règlement durable par la voie d’un dialogue politique, dans un esprit d’ouverture et en coopération avec les institutions internationales. 

La Suisse réitère sa disposition à apporter son soutien dans les domaines de l’aide humanitaire, de la protection humanitaire et de l’élaboration de solutions institutionnelles en matière de protection des minorités.


Contact

Service de presse et d'information
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères