AFR55, EcoWap, Phase 2


La politique agricole de l’Afrique de l’ouest vise la sécurité alimentaire en mettant un accent particulier sur la modernisation des exploitations familiales et au développement des filières agricoles. Pour défendre les intérêts des petits producteurs, les organisations paysannes faîtières jouent un rôle important dans la mise en œuvre de la politique agricole régionale. La DDC appui les trois principales organisations faîtières de la région à travers des contributions.

Paese/Regione Tema Periodo Budget
Africa occidentale
Agricoltura e sicurezza alimentare
Politica agricola
Sviluppo della catena di valore agricola (til 2016)
Sviluppo agricolo
01.04.2015 - 31.12.2019
CHF 7'600'000
Contesto

L’agriculture et l’élevage constituent la base de l’économie de l’Afrique de l’ouest (65% des emplois, 35 % du BIP). Avec une croissance démographique de 2.6 % par an, l’Afrique de l’ouest doit faire face à une demande alimentaire croissante. La région souffre de crises alimentaires récurrentes dues aux changements climatiques, à la défaillance des conditions cadres et des systèmes d’appui aux producteurs. La région serait sans doute en mesure de nourrir sa population et de prospérer, si les ressources naturelles étaient mieux valoriser et si l’échange économique au niveau de la région était facilité.

Obiettivi

Les petits producteurs et productrices en Afrique de l’ouest modernisent leurs exploitations familiales et augmentent leurs revenus à travers des services de qualité qu’ils reçoivent de la part des organisations paysannes faîtières et de la CEDEAO.

Gruppi target
  • La population de l’Afrique de l’ouest (sécurité alimentaire) ;
  • Les producteurs (agriculteurs, éleveurs et pasteurs) de l’Afrique de l’ouest et leurs organisations (politiques favorables, moyens de production, services de qualité) ;
  • Les entreprises de la filière agricole (politique favorables, services de qualité) ;
  • Les Gouvernements et les Ministères qui sont en charge de développer et de mettre en œuvre les politiques agricoles et les programmes cohérents.

 

 

Effetti a medio termine

Outcome 1 : Les conditions cadre politiques et commerciales sont favorables aux producteurs agricoles/pastoraux et intègrent les enjeux régionaux ;

Outcome 2 : Les moyens de production et des services de qualité sont accessibles et adaptés aux besoins des petits producteurs désirant intensifier leur production et aux entreprises locales pour mieux valoriser les produits ;

Outcome 3 : Les organisations paysannes faîtières remplissent à la satisfaction de leurs membres les tâches et les fonctions définies dans leurs règlements et procédures de gestion ;

Outcome 4 : Un mécanisme performant de financement des organisations paysannes faîtières pour remplir leur rôle dans la mise en œuvre de la politique agricole régionale par la CEDEAO au niveau régional est établi.

Risultati

Risultati principali attesi:  

  • Renforcement de la capacité d’analyse et de plaidoyer des organisations paysannes aux niveaux régional et national ;
  • Renforcement de la gouvernance interne des organisations paysannes faîtières en particulier la redevabilité envers leur base ainsi que l’amélioration des services offerts aux membres ;
  • Collaboration entre les organisations paysannes faîtières et avec la CEDEAO pour la définition et la mise en œuvre des politiques agricoles régionales et nationales ;
  • Echange d’expériences et cohérence avec les autres programmes nationaux, régionaux et globaux de la DDC.

 


Risultati fasi precedenti:  

 

  • Meilleure reconnaissance des organisations paysannes faîtières par la CEDEAO comme partenaires de mise en œuvre de la politique agricole régionale ;
  • Prise en compte des dimensions pastorales;
  • Meilleure connaissance des problématiques de chaque organisation paysanne faîtière permettant de conduire des actions communes de plaidoyer ;
  • L’Observatoire régional des exploitations familiales est en cours d’opérationnalisation;
  • Systématisation des pratiques de capitalisation et diffusion à large échelle ;
  • Amélioration de la gouvernance institutionnelle et des capacités de gestion des organisations paysannes faîtières.

 

 

 


Direzione/Ufficio responsabile DSC
Credito Cooperazione allo sviluppo
Partner del progetto Partner contrattuale
  • Other international or foreign NGO North


Altri partner
  • Les partenaires techniques et financiers de l’ECOWAP : principalement l’Espagne (chef de file des bailleurs), l’Union européenne et la Banque mondiale (les plus grands bailleurs), l’AFD et la GIZ (très actifs dans le développement rural);
  • Les institutions régionales et panafricaines comme l’UEMOA (Programme agricole de l’UEMOA, 2001) et l’Union africaine (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique / Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine, 2003).

 

 

 

Coordinamento con altri progetti e attori

 

  • Les bureaux de la coopération suisse en Afrique de l’ouest et leurs programmes d’appui aux producteurs agricoles ;
  • Les réseaux agricoles ‘Agences de facilitation’ de la région (CORAF[1], Hub rural, Club du Sahel, etc) ;
  • Le groupe de travail ‘sécurité alimentaire et développement rural’ de la DAO ;
  • Le programme global ‘sécurité alimentaire’ de la DDC et son réseaux (Programme d’appui aux organisations paysannes africaines PAOPA).

 

[1] CORAF : Conseil ouest et centre africain pour la recherche  et le développement agricole

 

Budget Fase in corso Budget Svizzera CHF   7'600'000 Budget svizzero attualmente già speso CHF   6'841'410
Fasi del progetto Fase 2 01.04.2015 - 31.12.2019   (Fase in corso) Fase 1 01.02.2011 - 30.06.2015   (Completed)