Maladies transmissibles: épargner des souffrances inutiles

Une scientifique examine un échantillon.
La DDC soutient des projets de recherche et de développement de nouveaux médicaments dans sa lutte contre les maladies tropicales négligées. © DDC / John Paul Kay

Les maladies transmissibles sont la cause de nombreuses souffrances, font obstacle au développement et augmentent les difficultés des personnes qui tentent de sortir de la spirale de la pauvreté. Pour lutter contre ces maladies, la DDC mise sur la prévention, le traitement ainsi que sur la recherche et le développement de nouveaux médicaments et d’outils diagnostiques. La priorité est accordée au paludisme, aux maladies tropicales négligées, aux maladies diarrhéiques et aux affections respiratoires aigües telles que la pneumonie.

Priorités de la DDC

Grâce à des partenariats bilatéraux et multilatéraux, la DDC contribue à la lutte contre le paludisme, la tuberculose, le VIH/sida et les maladies tropicales négligées.

Paludisme

En 2018, malgré des avancées considérables, le paludisme est encore responsable du décès d’un enfant toutes les deux minutes en moyenne, alors que la maladie peut être évitée et traitée.

Dans les pays où le paludisme sévit de manière endémique, la DDC finance la distribution de moustiquaires, le renforcement des systèmes de santé et l’encouragement d’initiatives des communautés locales.

Au niveau international, elle soutient en outre des initiatives telles que le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, des instituts de recherche reconnus et des partenariats public-privé. Ces derniers constituent un mode de financement pionnier dans la recherche et le développement de méthodes de prévention, les traitements et les outils diagnostiques innovants qui sont rapidement commercialisés à des prix accessibles, notamment pour les populations pauvres.

Le Swiss Malaria Group (SMG) a été créé en 2007 à l’initiative de la DDC. Soutenu par cette dernière, ce réseau regroupe des instituts de recherche domiciliés en Suisse, des institutions publiques et des représentants des entreprises privées et de la société civile.

Il s’est fixé pour mission de sensibiliser les décideurs et l’opinion publique suisses avec un triple objectif:

  • faire en sorte que la Suisse conserve son rôle de pionnier dans la lutte contre le paludisme;
  • renforcer la recherche et l’innovation;
  • lutter efficacement contre le paludisme dans les régions concernées. 

Maladies tropicales négligées

Plus d’un milliard de personnes dans le monde souffrent de maladies tropicales négligées telles que la dengue, la maladie du sommeil ou les leishmanioses. L’accès aux traitements médicaux contre ces maladies fait souvent défaut, ce qui affecte en premier lieu les populations les plus pauvres. La DDC soutient ainsi les partenariats public-privé pour la recherche et le développement de nouveaux médicaments ainsi que d’outils de prévention et de diagnostic contre les maladies tropicales négligées. Par ailleurs, la DDC collabore avec d’autres services fédéraux pour améliorer l’accès aux traitements médicaux à l’échelle mondiale. 

VIH/sida

La DDC soutient des programmes de lutte contre le VIH/sida; elle adopte une approche multisectorielle, principalement axée sur la prévention et la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes infectées par le VIH. Le VIH/sida est loin de ne représenter qu’un enjeu de santé publique: ses causes et ses conséquences concernent des domaines aussi variés que la formation, l’emploi, l’alimentation, la législation ou encore l’économie. La Suisse s’engage ainsi en faveur d’une approche globale pour affronter tous les aspects de la problématique du VIH/sida dans le cadre de la santé et des droits sexuels et reproductifs. Dans les pays qui enregistrent un taux élevé de prévalence du VIH/sida, les projets de la DDC abordent systématiquement cette problématique.

La Suisse contribue activement aux efforts mondiaux engagés contre le VIH/sida en soutenant les organisations internationales spécialisées telles que l’ONUSIDA, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Contexte

Une menace permanente

Bien que plus d’un milliard d’êtres humains dans le monde soient affectés par les maladies tropicales négligées, les traitements efficaces et sûrs font souvent défaut car l’industrie pharmaceutique, basée sur la recherche, n’a pratiquement aucun intérêt à investir dans la recherche et le développement de nouveaux produits contre ces maladies étant donné le faible pouvoir d’achat des populations concernées. C’est pourquoi la DDC s’engage à combler ces lacunes dans le cadre de partenariats public-privé. 

Résistances

Grâce à l’engagement international dans la lutte contre ce fléau entre les années 2000 et 2018, le nombre de personnes infectées a baissé d’un tiers et le nombre de décès dus au paludisme a même chuté de moitié. Une meilleure coordination des différents acteurs à l’échelle mondiale et des investissements massifs ont permis de tels progrès. Toutefois, le développement de résistances aux médicaments et aux insecticides devient un obstacle majeur et risque de réduire ces acquis à néant si aucun nouveau produit efficace n’est développé.

Dans le domaine de l’accès aux traitements médicaux, la Suisse peut fournir d’importantes capacités en matière de recherche, de savoir-faire, de produits et de technologies, lesquelles sont recherchées dans le monde entier et susceptibles de faire une différence importante pour le développement durable d’un pays. La DDC œuvre pour mettre à disposition de telles compétences afin de résoudre les problèmes de santé au niveau international.

Projets actuels

Objet 1021 – 1025 de 1025


Europe and Central Asia : PPP Transaction Advisory Program

01.06.2011 - 31.12.2022

The ECA Program, managed by the International Finance Corporation IFC, is providing infrastructure transaction advisory and capacity building services to the public sector authorities to promote Public-Private Partnerships in Southeastern Europe and Central Asia.


Scaling-up Renewable Energy Program in Low Income Countries (SREP)

01.01.2010 - 31.12.2028

The Scaling-Up Renewable Energy in Low Income Countries Program (SREP) of the Climate Investment Funds is empowering countries to transform their economies by demonstrating the viability of renewable energy to increase energy access and economic opportunities. SREP financing is channeled through five multilateral development banks (MDBs).


Dam Safety Monitoring and Rockfall protection, Phase III

01.01.2010 - 31.12.2023

The overall objective of the Contribution is to assist the competent Albanian Institutions and the Albanian Power Corporation KESH in raising the safety of the dams at Drin and Mat River Cascades to European standards.


-

The project aims at supporting financial stability in Peru by strengthening the country's financial regulatory and supervisory framework, promoting efficient consumer protection practices and supporting the implementation of a national anti-money laundering - combating the financing of terrorism strategy. It further aspires to encourage financial inclusion by creating a favorable legal framework conducive to the development of new financial products and increasing financial literacy of existing and potential customers. The direct beneficiaries of this program are Superintendencia de Bancos y Seguros (SBS) and regulated stakeholders, including financial intermediaries, private pension managers and insurance companies. The indirect beneficiaries are the public in general an final services consumers in particular.

Objet 1021 – 1025 de 1025