Programme Nutrition dans la Région des Grands Lacs


Les interventions suisses dans le domaine de la nutrition dans la région des Grands Lacs se concentrent sur la lutte contre la malnutrition chronique des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes et allaitantes. La Phase III du programme nutrition au Rwanda, Burundi et RDC met l’accent sur l’engagement communautaire et le renforcement des institutions nationales. L’appui de la Suisse s’inscrit dans la continuité et promeut la mise à l’échelle de l’approche multisectorielle voulue dans le cadre de la réforme des Nations Unies.

Pays/région Thème Période Budget
Burundi
République démocratique Congo
Grands Lacs
Rwanda
Santé
Nutrition de base
Éducation sanitaire
01.12.2021 - 31.12.2025
CHF  20’550’000
Contexte La malnutrition continue d'être un problème majeur de santé publique dans les trois pays de la région des Grands Lacs, le Burundi, la RDC (République Démocratique du Congo) et le Rwanda. Cela a des conséquences très lourdes et à long terme sur les grossesses, le développement des enfants et leur productivité économique à l’âge adulte. La prévalence du retard de croissance reste élevée et dépasse largement les seuils d’alarme de 30% fixés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les taux de malnutrition des pays de la région montrent l’ampleur de la problématique qui a été accentuée avec la COVID-19. Les groupes les plus vulnérables sont les enfants de moins de 5 ans et les femmes en âge de procréer. L’état de malnutrition de la population des Grands Lacs est le résultat de pratiques alimentaires inadéquates, du taux élevé de pauvreté et de l’insécurité résultant des conflits armés qui sévissent dans la région, en particulier en RDC. Les inégalités entre les hommes et les femmes font souvent obstacle à une bonne nutrition. L’approche multisectorielle s’est avérée pendant la phase précédente efficace pour adresser le défi de la malnutrition. La région des Grands Lacs étant un épicentre d’instabilité, la collaboration entre les instruments de la coopération au développement et l'aide humanitaire est essentielle et fait partie intégrante de ce programme. 
Objectifs D'ici 2025, l’état de santé et nutritionnel des mères et enfants au Burundi, à l'Est de la République Démocratique du Congo et au Rwanda est amélioré et le retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans réduit de 5%. 
Groupes cibles

Les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et allaitantes dans les districts/provinces sélectionnés. Environ 2,9 millions personnes bénéficiaires.

Groupe cible secondaire

-    Responsables gouvernementaux, décideurs politiques, autorités locales ;

-    Des jeunes mères adolescentes ;

-    Petites et moyennes entreprises privées de transformation alimentaire. 

Effets à moyen terme

1.    Des politiques et des stratégies sur la nutrition sont en place et mises en œuvre avec une participation accrue des acteurs du secteur privé et de la société civile ;

2.    La gestion clinique et intégrée des maladies des enfants et le suivi de la courbe de croissance à base communautaire est améliorée ;

3.    Les ménages ciblés ont accès à une alimentation de qualité, riche en nutriments et diversifiée et leurs pratiques de consommation ont été améliorées.

Résultats

Principaux résultats attendus:  

1.    Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de cinq ans et les mères adolescentes ont accès à des interventions de qualité pour la survie et le développement de l’enfant ;

2.    Les ménages ont adopté de bonnes pratiques de nutrition et d'hygiène et de prévention des Maladies Non Transmissibles (MNT) liées à la nutrition ;

3.    La disponibilité et l’accès aux produits alimentaires diversifiés et riches en micronutriments ainsi que le niveau de revenus sont accrus dans 70% des ménages appuyés ayant des enfants de moins de 5 ans ;

4.    Les mécanismes de suivi-évaluation ainsi que la capitalisation des interventions de nutrition sont renforcés aux niveaux régional, national et local.


Principaux résultats antérieurs:  

1.    Diminution de toutes les formes de malnutrition dans les zones cibles et en particulier du retard de croissance de plus de 5%;

2.    Des structures de gouvernance inclusives sous forme des mécanismes nationaux de coordination ou plateformes multisectorielles des interventions nutrition ont été mises en place et sont fonctionnelles ;

3.    L'égalité des sexes intégrée dans la formulation/conception du programme a contribué à l’autonomisation des femmes et à la concertation dans la prise de décision dans les ménages ;

4.    L’intégration de la nutrition dans le paquet de prise en charge clinique et communautaire a permis l’augmentation du taux de fréquentation de 45% à 55% pour le Burundi et de 49% à 53% pour la RDC et l’augmentation du taux de l’accouchement assisté de 74% à 92% pour la RDC et de 85% à 99% pour le Burundi.


Direction/office fédéral responsable DDC
Partenaire de projet Partenaire contractuel
ONG internationale ou étrangère
Organisme des Nations Unies (ONU)
  • Other international or foreign NGO North
  • Fonds des Nations Unies pour l’enfance
  • Programme alimentaire mondial


Autres partenaires

1.    Un accord (Standard Agreement) sera signé entre la DDC et une Agence des Nations Unies avec le Lead :

RW: PAM/RCO (Resident Coordinator Office)

BDI : UNICEF/RCO (Resident Coordinator Office)

RDC: UNICEF

2.    D’autres partenaires étatiques et non étatiques. Les agences onusiennes signeront des contrats avec les partenaires locaux de mise en œuvre sur la base des conditions spéciales de l’accord principal ; 

3.    Dans chaque pays l’office du Coordinateur Résident (CR) des Nations Unies assurera la coordination des interventions.

Coordination avec d'autres projets et acteurs

Gouvernements : NECDA (RW), GIBNUT (DRC), PMSAN (BDI), la DDC participe activement à ces mécanismes.

Autres partenaires : Banque Mondiale, USAID, EKN, UE et Office du Coordinateur Résident.

Synergies projets DDC Grands Lacs :  santé, AH, emploi et développement économique, programme global santé et sécurité alimentaire de la DDC.

Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF    20’550’000 Budget suisse déjà attribué CHF    5’018’280 Projet total depuis la première phase Budget de la Suisse CHF   21’636’833 Budget y compris partenaires de projet CHF   56’000’000
Phases du projet Phase 3 01.12.2021 - 31.12.2025   (Phase en cours) Phase 2 01.07.2017 - 31.12.2021   (Completed) Phase 1 15.04.2013 - 31.10.2017   (Completed)