La migration du travail – Mise en place de conditions de travail décentes

Toutes les économies du monde sont à la recherche de main d’œuvre mobile. Avec la mondialisation, cette tendance s’est renforcée dans l’ensemble des régions du globe. La DDC contribue à ce que la migration professionnelle se déroule dans des conditions juridiquement et socialement décentes.

En point de mire de la DDC

L’objectif prioritaire de la DDC consiste à améliorer la protection des travailleurs migrants. Elle s’emploie par ailleurs à rendre la migration du travail plus profitable aux travailleurs migrants et à leur famille, pour que les flux migratoires contribuent aussi au développement des pays de provenance.

L’action de la DDC se concentre sur cinq priorités:

  • faciliter l‘accès à la justice et aux services pour les migrants et leurs proches dans les pays de provenance
  • préparer à la migration temporaire, aider à la réintégration dans le pays de provenance
  • meilleure protection des travailleurs migrants lors du processus de recrutement (placement et location de services)
  • faire respecter les normes de travail de l’Agenda pour le travail décent de l’OIT et aider les Etats à appliquer les bases juridiques correspondantes
  • renforcer le dialogue politique entre les pays de provenance et de destination

La DDC est particulièrement active dans les régions où la migration de travail constitue un facteur économique et social déterminant, par exemple en Asie du Sud et du Sud-Est, en Afrique du Nord et au Proche-Orient.

Contexte

Les migrants quittent généralement leur pays d’origine à la recherche d’une source sûre de revenus et dans l’espoir d’une vie meilleure, à l’abri du danger. Près de la moitié de ces exilés sont des femmes. Chaque année, plus d’un million de travailleurs migrants – femmes et hommes confondus – émigrent du Népal, du Bangladesh et du Sri Lanka vers les Etats du Golfe et du Proche-Orient, un phénomène dans lequel les agences de recrutement jouent un rôle important. Parmi ces personnes en quête d’un travail, peu ont une idée précise et réaliste des conditions de vie et de travail qui les attendent dans le pays de destination, car ces informations ne sont souvent pas disponibles ou leur sont délibérément cachées. D’où le risque que des travailleurs migrants soient exploités ou se retrouvent dans une situation de dépendance inhumaine.

Opportunités

La migration professionnelle contribue au développement économique et social du pays de provenance comme du pays de destination. Le travail des migrants ne profite pas seulement à eux-mêmes, à leurs familles et à leur pays d’origine, mais aussi au pays d’accueil. En effet, ces flux migratoires donnent lieu à des transferts d’argent, de savoir, de connaissances et d’idées. Souvent, la migration n’est pas seulement synonyme de départ mais aussi de retour. Le savoir, le capital et l’expérience internationale ainsi acquis contribuent au développement des pays de provenance.

Défis actuels

Dans nombre de pays de destination, les migrants comptent parmi les groupes de population les plus vulnérables. Souvent, ils sont privés de leurs droits et souffrent de mauvaises conditions de vie et de travail. Il existe certes des normes internationales visant à les protéger mais elles sont rarement respectées. Trop souvent, les migrants doivent en outre rembourser les dettes contractées par auprès des agences de recrutement, les frais prélevés par ces intermédiaires pour décrocher un emploi à l’étranger représentant souvent plusieurs salaires mensuels des travailleurs.

En raison des inégalités économiques dans les pays en développement, un pourcentage important de travailleurs qualifiés quittent leur pays pour ne plus y retourner. Cette fuite des cerveaux peut freiner le développement du pays d’origine et pose un problème majeur, en particulier dans le secteur de la santé.

Cela étant, la mobilité internationale des travailleurs et des personnes en quête d’un emploi peut constituer une chance pour le développement de toutes les parties impliquées. La valorisation de ce potentiel passe par une meilleure coopération internationale, par des mesures de régulation dans les pays de provenance et de destination, ainsi que par la volonté de garantir les droits des migrants.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 15

La migration, vecteur de bien-être social et de développement économique au Sri Lanka

Les membres d’une famille examinent des documents de voyage dans la bonne humeur

01.03.2016 - 29.02.2020

Chaque année, des habitants du Sri Lanka partent travailler dans les pays du Golfe pendant quelques années. Ce faisant, ils favorisent le développement de leur pays d’origine mais ils sont aussi plus exposés aux violations des droits fondamentaux de l’homme, notamment des droits du travail. C'est pourquoi la DDC s’emploie à promouvoir des conditions générales décentes pour les travailleurs migrants dans la région.

Pays/région Thème Période Budget
Sri Lanka
Migration
Travailleurs migrants
Migration en général (développement et partenariats)
GOUVERNEMENT ET SOCIETE CIVILE
GOUVERNEMENT ET SOCIETE CIVILE
INTERVENTION D'URGENCE
Faciliter la migration et la mobilité de façon ordonnée, sans danger, régulière et responsable
Faciliter la migration et la mobilité de façon ordonnée, sans danger, régulière et responsable
Assistance matérielle et services d’urgence

01.03.2016 - 29.02.2020


CHF 6'850'000



Fair and ethical recruitment of migrant workers

01.11.2021 - 31.12.2023

Approximately 105 million people are currently working outside their country of origin. Many of these migrant workers have profited from international labour recruitment intermediaries. Millions, however, have become victims of abusive and exploitative practices by unethical recruiters. Working together with different actors, SDC will support initiatives to ensure fair and ethical recruitment. Migrants and their families will be better protected and thereby better enabled to contribute to the development of their countries of origin and destination.


Application of Migration Policy for Decent Work of Migrant Workers

01.01.2019 - 31.12.2021

Men and women who opt for migrating abroad for employment will benefit from better protection through pre-departure orientation, the application of international standard contracts and access to social security/welfare. The project will improve migration governance in Bangladesh by strengthening the rather weak policy and legislative framework and by building the capacity of the government to expand and improve services for migrant workers.


Return and Reintegration of Migrant Workers in Bangladesh

01.01.2019 - 30.06.2021

The project’s over-arching goal is to make reintegration economically and socially sustainable for returnee migrants, so that they do not feel obliged to re-migrate. The project will raise awareness of the obstacles returnee men and women migrants are facing. The collaboration with European partners will allow to influence the discourse on dignified and development-oriented migration and return in Bangladesh


Global Knowledge Partnership on Migration and Development (KNOMAD)

01.12.2018 - 31.08.2024

Migration is one of the 21st century’s defining features that significantly impacts economic and social development. It is thus crucial to ensure that the positive effects of migration on development are maximized, while the negative ones minimized. This is only possible if reliable evidence on migration and its interrelations with development is available. KNOMAD generates ground-breaking research and policy recommendations in the field of M&D. Switzerland has taken a lead in building-up KNOMAD as a pioneering knowledge initiative.


Swiss Civil Society Organizations Platform on Migration and Development

01.11.2018 - 31.10.2021

Obtaining a coherent and practical Swiss foreign policy on migration (acknowledging the potential of migration for development) depends on the close collaboration between Swiss officials, civil society organisations and the private sector. In its second phase, the project “Swiss CSO Platform on Migration and Development” will contribute to shaping a constructive narrative on Migration and Development, while further strengthening the Swiss Civil Society’s contribution towards the Agenda 2030 and the implementation of the Global Compact for Migration (GCM)/Global Compact on Refugees (GCR). 


Fair Recruitment and Labour Conditions of Migrant Workers

01.10.2018 - 31.10.2021

Many of the 105 million people working outside their countries of origin have fallen victim of exploitative practices by unethical recruiters and employers. This project aims to prevent abuses and exploitation of migrant workers. It responds to a demand by the private sector in the global North for ethical standards throughout their supply chains. The Swiss private sector will benefit from stricter standards of recruitment and decent work, while Swiss consumers will profit from consumer goods increasingly produced under fair and ethical standards.


Migrant Rights and Decent Work (MiriDew)

01.09.2018 - 31.08.2021

Remittances sent home by over 3 million Nepali migrant workers have significantly reduced poverty. Nevertheless, the rights of migrants are regularly violated. The proposed project will enhance the Government of Nepal’s understanding of overseas labour market conditions and strengthen mechanisms to better protect the rights of Nepali workers at home and abroad through better consular support and a strong presence in the international policy dialogue.


Safer Migration (SaMI III) project

16.07.2018 - 15.07.2022

Labour migration is positively affecting Nepal’s socio-economic development with remittances significantly reducing poverty. Nevertheless, the rights of migrants are often violated. The Safer Migration project will empower migrants and their families and strengthen government protection mechanisms. The project will benefit about 600’000 men and women in three states of Nepal and enable about 60 local governments to run foreign employment services.


Community-led Outreach on Safe Migration (COSM)

01.11.2017 - 31.12.2019

This single-phase project will complement a larger EU-supported project aiming at making people aware about safe migration at the Union and Upazilla level. The project will also pilot a pre-employment module developed by the Global Program Migration and Development and used in Sri Lanka, to verify its effectiveness in the context of Bangladesh. It is expected that the evidence generated in this project will feed into a larger SDC-funded project, to start in 2019.



Migration Network Activities

01.03.2016 - 30.06.2020

The SDC Migration network provides the platform to share knowledge and experience on programmes, efforts and global developments in the field of migration and development at operational and policy dialogue level. It constitutes the framework to support activities contributing to the different network components, hence contributing to increase sharing of knowledge and enhanced connections among stakeholders.

Objet 1 – 12 de 15