Secteur financier rural – La clé du développement en milieu rural

La grande majorité des pauvres de la planète vit en milieu rural. Leur accès au développement économique est l’une des clés de la réduction de la pauvreté dans le monde. Pour cela, il faut pouvoir compter sur un secteur financier qui soit adapté aussi bien aux besoins des paysans et des petites exploitations agricoles qu’à ceux des autres petites entreprises du commerce et de l’artisanat.

Priorités de la DDC

La DDC encourage des approches et des projets novateurs pour le développement d’un secteur financier rural qui soutienne les activités agricoles et non agricoles par des services financiers adaptés, notamment en matière d’épargne, de crédit, de trafic des paiements ou d’assurance. Elle exploite les synergies pouvant être dégagées avec d’autres mesures du développement rural, par exemple la promotion de la qualité et de la productivité ainsi que la commercialisation de la production agricole. Ses principaux axes d’action sont les suivants:

  • soutien à des établissements financiers économiquement viables, tournés vers la clientèle et capables d’opérer en milieu rural, notamment les groupes d’épargne ou de crédit, les coopératives, les alliances entre institutions formelles et informelles, les banques universelles implantées en milieu rural ou la nouvelle génération de banques de développement rurales, etc.;
  • promotion de la formation et du perfectionnement à tous les niveaux du secteur financier, c’est-à-dire pour les clients, le personnel, les cadres dirigeants ainsi que les organes de gestion et de contrôle des établissements financiers;
  • promotion des innovations en matière de produits et de services financiers destinés aux paysans mais aussi aux entreprises agricoles et non agricoles;
  • promotion de conditions politiques et juridiques favorables.

Contexte

En dépit de leur poids économique, les zones rurales souffrent en général d’un manque notable de services financiers. Les services proposés aux paysans et aux entreprises agricoles ou non agricoles sont soit inexistants, soit inadaptés, soit très onéreux.

Dans les zones rurales, les services financiers demandés ne sont pas les mêmes que ceux demandés dans les villes. Les besoins de crédit tendent vers le moyen et le long terme; les octrois de crédits sont plus risqués pour les établissements financiers et souvent liés à des frais de transaction nettement plus élevés.

Défis actuels

Le développement du secteur financier en milieu rural est confronté à toute une série de défis spécifiques. Parmi ceux-ci figurent des faibles densités de population, une modeste activité économique, des frais de transaction élevés faute d’infrastructures adaptées (routes, télécommunications) ou de registres d’état civil ou de propriétés complets, mais aussi le manque de personnel qualifié dans les établissements financiers résultant d’un faible niveau d’éducation, ou encore les risques inhérents à l’agriculture tels que la variabilité des précipitations, les attaques de nuisibles, les maladies et les fluctuations de prix.

Projets actuels

Objet 1 – 9 de 9

  • 1

Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest (PACBAO)

01.07.2016 - 30.06.2023

L’élevage et les marchés des produits animaux contribuent à l’intégration régionale et à la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest. La Suisse soutient la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le secteur privé de la région afin de fluidifier les échanges des produits animaux entre les 15 Etats plus le Tchad. La finalité est d’accroitre le revenu des éleveurs, développer des emplois surtout pour les femmes et les jeunes et favoriser une transhumance apaisée dans la région.


Contribution to the Pan African Bean Research Alliance PABRA

01.01.2015 - 31.12.2022

The greatest global challenge today is how to ensure food and nutrition security of a rapidly growing human population, considering climate change and without adversely affecting the natural base upon which the production is dependent. Beans, as the most important consumed grain legume, are a very good source of vitamins, minerals, and plant derived micronutrients. Significant yield increase of more than 60% are possible, following access to and use of improved varieties coupled with integrated crop management practices.


Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage au Mali – PASEM

01.12.2014 - 30.11.2022

Malgré son importance dans l’économie, l’environnement et les sociétés (agro)pastorales, l’élevage rencontre plusieurs contraintes dont la faible productivité, l’insécurité foncière, la faible organisation des acteurs et une forme de marginalisation sociale des éleveurs. La DDC souhaite valoriser les immenses potentialités de l’élevage en renforçant l’approche chaine de valeurs orientée vers le développement des marchés et des acteurs du secteur privé, favorisant la prise en compte des pauvres, des femmes et des jeunes.


Des passerelles qui changent la vie

Des femmes transportant de grands paniers avancent sur une passerelle.

01.08.2014 - 30.11.2019

Au Népal, les ponts suspendus jouent un rôle vital pour la mobilité rurale. Près de 80 d’entre eux ont été détruits ou fortement endommagés lors des séismes de 2015, ce qui a compromis l’accès à l’éducation, aux services de santé et aux marchés locaux pour des milliers de personnes vivant dans les régions montagneuses. La DDC a participé aux efforts de reconstruction et s’est appuyée, pour son intervention, sur un savoir-faire acquis de longue date dans le pays.

Pays/région Thème Période Budget
Népal
Agriculture et sécurité alimentaire
Infrastructure rurale (till 2016)
Développement de la chaîne de valeur agricole (til 2016)

01.08.2014 - 30.11.2019


CHF  10’998’000




Mongolian Potato Programme revitalised Mongolia's potato sector

01.01.2012 - 31.03.2016

Potatoes are the second-most important food crop in Mongolia, following wheat. However, despite the importance of potatoes, production in post-communist Mongolia had dropped threefold by 1996. Within a decade, though, the sector rebounded and by 2008 reached the 1990 level in regards to vegetable seeds no significant improvement has taken place since 1990.




Objet 1 – 9 de 9

  • 1