L’exploitation forestière durable: une contribution à la protection du climat et à la réduction de la pauvreté

Forestiers à l'entraînement au Kyrgyzstan
Les arbres absorbent le dioxyde de carbone et freinent le réchauffement climatique. D’où la nécessité de les protéger. © DDC

Aujourd’hui encore, les forêts et les arbres couvrent près d'un tiers des terres émergées, mais leur surface tend à reculer dans de nombreux pays. Dans la mesure où ils absorbent et stockent le dioxyde de carbone, arbres et forêts constituent un frein naturel au réchauffement climatique. A travers divers projets, la DDC protège les forêts et contribue ainsi à la réduction des risques climatiques.

En point de mire de la DDC

Dans les zones rurales, un quart des personnes en situation de pauvreté dépendent directement ou indirectement de la forêt. Environ 70 millions de personnes sont entièrement tributaires des ressources forestières pour subvenir à leurs besoins. Cette situation touche tout particulièrement les communautés indigènes. Or, ces mêmes forêts jouent un rôle essentiel dans la lutte contre le changement climatique puisqu'elles capturent et stockent le gaz carbonique rejeté dans l'air. Elles font donc partie intégrante de la réponse aux deux défis planétaires que sont le changement climatique et la pauvreté. Dans ce contexte, les projets forestiers de la DDC ont été axés à dessein sur deux objectifs: ils contribuent, d'une part, à réduire la pauvreté et, d'autre part, à atténuer les risques climatiques.

Les activités forestières menées dans le cadre du Programme global Changement climatique s'articulent autour de trois axes:

  1. Promotion d’une politique forestière internationale et intégration de ses principes dans la politique forestière suisse; soutien aux partenariats internationaux consacrés à des thèmes en lien avec la forêt; contribution active au développement de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (United Nations Framework Convention on Climate Change, UNFCCC) et promotion de processus internationaux apparentés; coordination avec d'autres offices de l'administration fédérale suisse. 
  2. Promotion d’un programme forestier opérationnel assorti de trois initiatives régionales consacrées au rôle de la forêt et des zones rurales dans la protection du climat et l'adaptation aux changements climatiques (Swiss Partnership on Social Forestry and Climate Change en Asie, African Forests, People and Climate Change en Afrique et Andean Forests and their Role in Climate Change Mitigation and Adaptation dans les Andes).
  3. Interface pour les questions relatives aux forêts: soutien à des programmes forestiers bilatéraux et services de conseil sur le sujet.

Informations contextuelles

A l'heure actuelle, les forêts couvrent 25% des terres émergées, soit environ 33 millions de km2. Or, au cours des deux dernières décennies, 130 000 km2 de forêt, soit trois fois la superficie de la Suisse, ont disparu en moyenne chaque année de la surface du globe. Par ailleurs, des méthodes de gestion non durable des forêts ainsi que l'extension de l'agriculture ont conduit à la dégradation de 10 millions de km2  supplémentaires. La destruction des forêts a un impact direct sur le climat local et mondial ainsi que sur la biodiversité, la disponibilité des ressources en eau et la fertilité des sols 

Favoriser des changements de mentalité et de comportement

Les techniques d'exploitation des sols appliquées dans de nombreux pays ne sont pas durables. Cette situation requiert des mesures favorisant la diversification de l'exploitation et l'introduction de méthodes adaptées aux conditions locales. L'une des solutions consisterait à inciter les petits exploitants à intégrer les arbres dans leurs pratiques agricoles (agroforesterie) ou à reboiser certaines petites parcelles de leurs terres. Les activités de la DDC visent à préserver le potentiel agricole et sylvicole sur le long terme.

Adapter les systèmes d'aménagement du territoire et les règles d'exploitation

Pour restaurer la végétation forestière et arbustive naturelle, les terres en propriété commune doivent être soumises à de nouvelles règles d’exploitation, qui impliquent toutes les couches sociales de la population rurale. Les revenus générés grâce à l'adaptation de l'exploitation forestière et les moyens obtenus en compensation des services environnementaux fournis représentent, pour la population rurale, des incitations concrètes et importantes en faveur de l'utilisation durable des ressources collectives locales. Le travail de la DDC consiste donc à sensibiliser tous les acteurs concernés aux pratiques sylvicoles et agricoles durables.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 10 de 10

  • 1

Echange de connaissances et d’expériences sur la protection des écosystèmes des forêts de montagne dans les Andes

Section de forêt andine sous la brume.

01.11.2011 - 31.12.2019

Les forêts des Andes sont précieuses à bien des égards : elles stockent l’eau et la purifient, protègent des dangers naturels et absorbent les gaz à effet de serre nocifs pour l’environnement. Grâce au projet ANFOR, la DDC contribue à protéger durablement les forêts de montagne dans les Andes.

Pays/région Thème Période Budget
Ande
Changement climatique & environnement
Politique de l’environnement
Politique de sylviculture
Protection de la biosphère
Biodiversité
AGRICULTURE, SYLVICULTURE, PÊCHE
PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT GÉNÉRAL
AGRICULTURE, SYLVICULTURE, PÊCHE
PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT GÉNÉRAL
PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT GÉNÉRAL
Développement sylvicole
Politique de l’environnement et gestion administrative
Politique de la sylviculture
Politique de l’environnement et gestion administrative
Protection de la biosphère
Protection de la biosphère
Diversité biologique

01.11.2011 - 31.12.2019


CHF 8'072'000



Swiss Contribution to the Global Forest Financing Facilitation Network (GFFFN)

15.12.2018 - 31.12.2021

Many developing countries do not have the capacity to tap the different financial opportunities available for financing sustainable forest management (SFM). The Swiss contribution to the Global Forest Finance Facilitation Network (GFFFN) will provide catalytic support in the form of capacity building and technical expertise to promote the development of meaningful action and finance.


BioCarbon Fund Initiative for Sustainable Forest Landscapes (BioCF-ISFL)

01.12.2018 - 31.12.2030

The BioCarbon Fund Initiative for Sustainable Forest Landscapes (BioCF-ISFL) is a multilateral fund managed by the World Bank catalysing the development of low-carbon rural economies, fostering livelihoods and reduction in greenhouse gas emissions from the land sector. It engages national and sub-national governments and the private sector through impact-based payment systems. Switzerland has an interest piloting such incentive systems in order to shape development cooperation that is fit for the future.


African Forests, People and Climate Change

15.11.2018 - 31.12.2021

The African forestry sector holds considerable potential for mitigating and facilitating adaptation to adverse impacts of climate change that severely threaten the development of Sub-Saharan Africa. Support to the African Forest Forum ensures that policies and action base on the improved understanding about the relationship between climate change, forests and trees and that these elements will be reflected in their revised nationally determined contributions (NDCs) under the climate convention.


Core Contribution for the International Union for Conservation of Nature (IUCN), 2018 - 2020

01.01.2018 - 31.12.2020

SDC has been granting core contributions to IUCN since 1997. The new Core Contribution for the period 2018 – 2020 aims to highlight IUCN’s comparative advantage and development relevance. With this core contribution SDC contributes to the implementation of the IUCN Programme 2017-2020 and in particular to the integration of healthy and restored ecosystems into SDGs water (SDG 6), climate change (SDG13), environment (14/15) and food security (SDG2).


ASEAN-Swiss Partnership on Social Forestry & Climate Change (ASFCC) - Phase III

01.03.2017 - 29.02.2020

SDC’s intervention supports the implementation of the ambitious 2030 ASEAN framework strategy to address climate change and food security for the Southeast Asian region. It puts a special focus on the participation of local people and communities to safeguard, manage and benefit from forest goods and services – thereby making an important contribution to address poverty alleviation and climate change at local, national and regional levels.


Programme d’appui à la valorisation des produits forestiers non ligneux, phase 2 (PFNL2)

15.12.2016 - 31.12.2020

Au Burkina Faso, les produits forestiers non ligneux[1] (PFNL) constituent une importante source alimentaire pour les populations des zones affectées par les chocs climatiques et déficitaires sur le plan alimentaire. Les PFNL font partie de l’alimentation de plus de 43,4% des ménages ruraux et procurent de l’emploi et des revenus. Le programme  contribue à l’accroissement de la sécurité alimentaire, nutritionnelle et des revenus des ménages ruraux et périurbains[2] par la valorisation et la gestion durable des PFNL.



[1] Les PFNL s’entendent par « tout bien d’origine biologique autre que le bois et la faune à l’exception des insectes, dérivé des forêts et des arbres hors forêts, constitués de végétaux spontanés, domestiqués, et ceux destinés au reboisement ». (Source FAO)

[2] Le périurbain est un espace rural au sens où l’essentiel des sols est attribué à des activités agricoles; mais c’est aussi un espace urbain au sens où la majorité de la population active qui y habite travaille dans une ville, en effectuant des migrations alternantes. Le milieu périurbain connait une très forte compétition entre usage agricole et non agricole des ressources: terres, main-d'œuvre, etc. La production agricole est orientée principalement pour le marché du centre urbain.

 


Transforming Tanzania's Charcoal Sector

01.12.2015 - 30.11.2019

The project formalizes, up-scales and promotes a tested and functioning model of a sustainable, more energy efficient charcoal value chain. A Community Based Forest Management approach contributes to the generation of higher incomes from charcoal and other forest products and related royalties invested into community development through local governance mechanisms, benefitting 80’000 villagers. The existing model of 8 Kilosa villages is extended to 22 new villages in 3 districts through practical stakeholder training.


Gestion intégrée des bassins versants au Moyen Atlas

20.11.2015 - 30.09.2019

L’érosion des sols au Maroc, sévère dans les montagnes de l’Atlas, est à la fois cause et indicateur des défis auxquels font face les populations vulnérables de la région: désastres naturels et précarité. L’intervention propose une approche innovante de gestion intégrée des bassins versants qui augmentera durablement la résilience des populations locales, tout en améliorant leurs conditions de vie. L’engagement fort du Maroc pour sa réplication future à l’échelle nationale permet un effet multiplicateur considérable.


Objet 1 – 10 de 10

  • 1