Accès à l’alimentation – Action en faveur de systèmes alimentaires durables

L’accès à une alimentation suffisante et adéquate fait partie des droits de l’homme. Or, plus de 800 millions de personnes souffrent toujours de sous-alimentation chronique. La DDC œuvre à différents niveaux pour que tous les êtres humains aient accès à une nourriture suffisante et adéquate.  

Au milieu des étals de fruits, une femme empile des pommes
La DDC s’emploie à favoriser la diversification des systèmes de production et des systèmes alimentaires ainsi que l’accès de tous les êtres humains à des fruits et légumes. © DDC

Priorités de la DDC

La DDC s’engage pour que les besoins des populations en ressources alimentaires soient satisfaits de façon durable À cet effet, elle encourage une agriculture, des marchés et une politique alimentaire qui garantissent l’accès à une alimentation adéquate pour les populations les plus pauvres et défavorisées. Dans son travail, la DDC tient compte de l’ensemble du système alimentaire– «du champ à l’assiette» – ; ce processus pouvant influer sur la disponibilité et la qualité des aliments.

Dans les situations de crises aigües, l’approvisionnement alimentaire direct reste indispensable. Néanmoins, la DDC soutient de plus en plus de projets visant à assurer, sur le long terme, une alimentation durable et équilibrée, notamment en soutenant des marchés fonctionnant localement – l’objectif étant, en cas de crise, de mieux concentrer l’effort d’aide alimentaire en ciblant les populations les plus vulnérables.

La DDC se concentre en particulier sur le rôle des femmes et des jeunes dans l’alimentation et dans la production de denrées alimentaires en favorisant leurs accès aux ressources et à l’éducation. Souvent, les jeunes recherchent des perspectives d’avenir dans l’agriculture ou l’industrie alimentaire, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. En proposant une formation solide en agriculture biologique et en soutenant les opportunités de création de commerces de détails alimentaires en ville, la DDC offre de nouvelles perspectives économiques et un renforcement du système alimentaire.

Afin de faciliter l’accès à tous, et plus particulièrement aux populations défavorisées, la DDC est active dans les domaines suivants:

Droit à l’alimentation

La DDC a participé activement à l’élaboration des «Directives volontaires à l’appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale» de l’ONU de 2004, s’impliquant dès lors dans leur mise en œuvre. À la suite de l’adoption de ces directives, plusieurs pays ont adapté leurs politiques, leurs législations et leurs institutions. De plus, la DDC œuvre pour que, par exemple, des organisations de la société civile puissent vérifier l’application de ce droit et signalent aux gouvernements des améliorations possibles.

Alimentation équilibrée

La DDC s’engage pour que tous les êtres humains aient accès non seulement à des produits alimentaires de base en quantité suffisante, mais aussi à une alimentation équilibrée. À cet effet, elle encourage la diversification des systèmes de production agricole et des systèmes alimentaires. Le travail d’information et de sensibilisation, l’éducation, l’accès à l’eau potable, la santé ainsi que des conditions appropriées de transformation et de stockage des denrées alimentaires jouent également un rôle important.

Prévisions et assurances des récoltes

La DDC s’appuie sur de nouvelles technologies, telles que les données satellites obtenues grâce à la technologie radar afin de soutenir les prévisions de récoltes et les micro assurances dans l’agriculture. Les prévisions de récolte, par exemple, permettent de détecter, à l’avance, les crises alimentaires et d’intervenir à temps afin de protéger les populations face aux situations d’urgence et aux périodes de famine. En collaboration avec le secteur privé, la DDC développe des systèmes de micro assurances visant les petits paysans ou des assurances destinées aux pays afin de les protéger, par exemple, contre les inondations et la sécheresse. Ces solutions représentent un outil important pour éviter que les personnes ne s’appauvrissent encore davantage.

Contexte

La faim et la malnutrition constituent de grands défis. Au cours de la période 1992-2015, la proportion des personnes souffrant de la faim est passée de 23 à 12% de la population mondiale. Toutefois, selon les chiffres de l’ONU, près de 821 millions de personnes souffraient encore de malnutrition chronique en 2017.

Pendant les 1000 premiers jours de vie, une alimentation suffisante et riche en nutriments est essentielle car les carences à ce stade de l’enfance peuvent laisser des séquelles durables. Selon le Rapport sur la nutrition mondiale 2018, plus de 240 millions d’enfants de moins de cinq ans sont en situation de malnutrition chronique ou aigüe et plus de 2 milliards de personnes souffrent de carences en vitamines ou en minéraux. Pour remédier à ces déficits nutritionnels, il est possible d’enrichir les aliments en micronutriments mais il serait plus judicieux de faciliter l’accès de ces personnes à une gamme plus large d’aliments en diversifiant davantage la production agricole.

Le droit à une alimentation adéquate est inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. L’article 11 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) lui a conféré une valeur juridique contraignante. Le PIDESC est entré en vigueur en Suisse en 1992.

Afin d’améliorer les systèmes alimentaires à l’échelle mondiale, la DDC fait notamment appel à la capacité d’innovation des universités et des entreprises privées suisses dans le cadre de partenariats qui vont de la recherche sur les systèmes agricoles durables au développement et à l’application de solutions technologiques, en passant par l’élaboration scientifique d’expériences pratiques dans l’industrie alimentaire. La DDC contribue à la diffusion de ces innovations par le dialogue politique international en s’appuyant sur sa propre expérience de plusieurs décennies, sur celles des organisations non gouvernementales suisses œuvrant pour des projets agricoles ainsi qu’en collaborant avec des organisations paysannes.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 4 de 4

  • 1

Fairmed - Food Aid Swiss Dairy Products (Cameroon)

01.03.2017 - 31.07.2018

Through the usage of food aid in the form of Swiss dairy products, Swiss Humanitarian Aid contributes to the prevention and treatment of malnutrition, undernourishment, and disease. The SDC’s Humanitarian Aid administers the credit granted by parliament for a yearly amount of some CHF 20 million destined for the purchase of Swiss dairy products and their use for the benefit of the needy. Its task is to ensure a sustainable, targeted, and closely monitored food aid.


Soutien au Dispositif National de Prévention et de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires au Niger (DNPGCCA) – Phase 5

01.05.2016 - 31.12.2019

Au Niger, plus de 3 millions de personnes sont affectées chaque année par l'insécurité alimentaire et nutritionnelle. Ces crises entrainent les ménages dans un cercle vicieux de pauvreté et de vulnérabilité. Pour faire face à ce défi, les autorités du Niger ont créé un dispositif national de prévention et de gestion des catastrophes et crises alimentaires. La Suisse accompagne ce Dispositif afin de soutenir durablement la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables.


WFP Secondment Protection and Gender Advisor

01.06.2015 - 31.12.2016

In Myanmar especially conflict affected and rural populations suffer from moderate to severe malnutrition; but also extreme weather conditions may increase the situation of food insecurity. In recent years there have been reports on protection gaps in the implementation of WFP programmes and women and children are struggling to receive support. The secondment will provide technical support in the domain of protection and gender to the WFP country program.


JPO Programme, Volées 2013-2018, Humanitarian Aid HA

01.09.2013 - 31.12.2019

The aim of the programme is to increase Switzerland's presence within the UN system. This measure also meets the more general aim of strengthening the influence and quality of Switzerland's political dialogue with the target agencies. The JPO programme will eventually serve to intensify this political dialogue and increase Switzerland's capacity to monitor the work of agencies through direct contact with the JPOs recruited through this programme.

Objet 1 – 4 de 4

  • 1

Objet 1 – 4 de 4

  • 1

Fairmed - Food Aid Swiss Dairy Products (Cameroon)

01.03.2017 - 31.07.2018

Through the usage of food aid in the form of Swiss dairy products, Swiss Humanitarian Aid contributes to the prevention and treatment of malnutrition, undernourishment, and disease. The SDC’s Humanitarian Aid administers the credit granted by parliament for a yearly amount of some CHF 20 million destined for the purchase of Swiss dairy products and their use for the benefit of the needy. Its task is to ensure a sustainable, targeted, and closely monitored food aid.


Soutien au Dispositif National de Prévention et de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires au Niger (DNPGCCA) – Phase 5

01.05.2016 - 31.12.2019

Au Niger, plus de 3 millions de personnes sont affectées chaque année par l'insécurité alimentaire et nutritionnelle. Ces crises entrainent les ménages dans un cercle vicieux de pauvreté et de vulnérabilité. Pour faire face à ce défi, les autorités du Niger ont créé un dispositif national de prévention et de gestion des catastrophes et crises alimentaires. La Suisse accompagne ce Dispositif afin de soutenir durablement la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables.


WFP Secondment Protection and Gender Advisor

01.06.2015 - 31.12.2016

In Myanmar especially conflict affected and rural populations suffer from moderate to severe malnutrition; but also extreme weather conditions may increase the situation of food insecurity. In recent years there have been reports on protection gaps in the implementation of WFP programmes and women and children are struggling to receive support. The secondment will provide technical support in the domain of protection and gender to the WFP country program.


JPO Programme, Volées 2013-2018, Humanitarian Aid HA

01.09.2013 - 31.12.2019

The aim of the programme is to increase Switzerland's presence within the UN system. This measure also meets the more general aim of strengthening the influence and quality of Switzerland's political dialogue with the target agencies. The JPO programme will eventually serve to intensify this political dialogue and increase Switzerland's capacity to monitor the work of agencies through direct contact with the JPOs recruited through this programme.

Objet 1 – 4 de 4

  • 1