Empêcher la désertification et l’érosion des sols

Une femme court dans le désert avec un enfant dans ses bras.
La DDC se mobilise dans les pays touchés par la désertification afin de sauvegarder la fertilité des sols, les forêts et les ressources en eau. ©CGIAR

La désertification et l’érosion appauvrissent les sols et provoquent la perte d’éléments essentiels à la vie tels que les nutriments et l’humus. Il s’ensuit alors, pour les personnes concernées, une perte de leur base de production agricole, de leur source de nourriture et de revenu, voire de tout moyen de subsistance. Afin de parer à ce phénomène, la DDC se mobilise en faveur d’une gestion durable des terres, des forêts et des ressources en eau dans les pays et régions concernées par la désertification.

Priorités de la DDC

La DDC soutient une agriculture et une gestion forestière durables qui permettent de préserver les ressources en eau et la fertilité des sols, en particulier dans les régions arides (Sahel, Corne de l’Afrique, Asie centrale). Elle transmet des connaissances, appuie des projets de recherche et accompagne des réformes institutionnelles. Voici un aperçu des activités que mène la DDC pour lutter contre la désertification et l’érosion des sols.

Protection des pâturages

En Mongolie, l’un des pays les plus touchés par le phénomène de la désertification, la DDC se mobilise depuis 2004 pour la protection des pâturages. Elle encourage les communautés de bergers (Pasture-User-Groups, PUG) qui gèrent leurs terres de manière commune. Les droits d’utilisation des terres leur sont accordés par les autorités locales. Ces groupes élaborent des calendriers d’utilisation des pâturages et s’y conforment selon un principe de rotation. Ces associations autonomes sont de plus en plus reconnues et soutenues par les autorités locales. Le projet de protection de l’«or vert» (Green Gold) a d’ores et déjà permis de soutenir 960 PUG et 67 coopératives de commercialisation, ce qui équivaut à plus de 53’000 familles de bergers, soit 30% de l’ensemble des familles de bergers du pays.

Gestion forestière durable

Dans de nombreux pays en développement, le charbon de bois constitue l’une des principales sources d’énergie. Sa production requiert d’importantes quantités de bois et peut donc entraîner de la déforestation, de l’érosion et, in fine, de la désertification. Une gestion durable des forêts et une production du charbon de bois efficient sur le plan énergétique peuvent prévenir la désertification.

En Tanzanie, la DDC apporte son soutien au projet de transformation du secteur du charbon («Transforming Tanzania's Charcoal Sector»). Dans le cadre de ce projet, les habitants de huit villages du district de Kilosa élaborent des plans d’utilisation de la forêt qui leur permettent ensuite d’exploiter les ressources de manière communautaire. Pour ce faire, ils reçoivent une formation portant sur la production durable de charbon: ce qui contribue non seulement à protéger la forêt et les ressources en bois, mais aussi à augmenter la qualité du charbon de bois – améliorant ainsi les revenus des charbonniers.

Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification

La Suisse, représentée par la DDC, participe activement à l’élaboration et à la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD). L’objectif premier de la convention est de lutter, par des mesures efficaces à tous les niveaux, contre la désertification et d’atténuer les effets de la sécheresse, particulièrement en Afrique.

WOCAT – échange en vue d’une gestion durable des terres

La DDC soutient le projet «World Overview of Conservation Approaches and Technologies» (WOCAT), un réseau mondial dirigé par le Centre interdisciplinaire pour le développement durable et l’environnement de l’Université de Berne. Les partenaires impliqués dans ce projet s’engagent à collecter, évaluer et documenter des technologies et des approches de gestion durable des sols, particulièrement dans les régions les plus durement touchées par la désertification et la sécheresse. La collecte sert, entre autres, de base de décision pour toute question liée à la gestion des sols et à la lutte contre l’érosion.

Depuis début 2014, WOCAT est reconnu par la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) comme une plateforme mondiale dédiée à la documentation des meilleures pratiques d’utilisation durable des sols. WOCAT aide les 197 États signataires à discuter, au sein de la plateforme, de leurs pratiques dans ce domaine afin d’accroître rapidement et aisément leurs connaissances. De cette manière, la DDC diffuse tant du savoir que des pratiques opérationnelles afin de lutter rapidement et efficacement contre la désertification.

Contexte

La désertification dégrade le potentiel naturel et la productivité des sols diminuant ainsi la biodiversité et la capacité de régénération. La Convention de l’ONU sur la lutte contre la désertification définit le terme de désertification comme la «dégradation des sols». Les facteurs climatiques mais également humains tels que le surpâturage, la surexploitation, la déforestation et les systèmes d’irrigation non durables ou polluants contribuent à la désertification.

Environ un tiers des terres agricoles à travers le monde ont été dégradées. Chaque année, la désertification se traduit par la perte de 12 millions d’hectares, soit trois fois la superficie de la Suisse. De plus, 2,7 milliards de personnes souffrent des conséquences écologiques, économiques et sociales de la désertification et de l’érosion des sols. La désertification est souvent étroitement liée à la pauvreté des personnes qui vivent dans les régions concernées. Pour survivre, celles-ci n’ont d’autre choix que de surexploiter les sols. Cette surexploitation s’explique également par les exigences du marché international et l’absence de prise de conscience vis-à-vis des ressources naturelles dans certaines régions du globe.

La Suisse a ratifié la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) en 1996. Il s’agit du seul document juridiquement contraignant conditionnant l’environnement et le développement à une exploitation durable des sols. Les 197 États parties s’attachent à améliorer les conditions de vie des habitants des régions arides, à rétablir et à préserver un sol sain et productif, à protéger les semences et à atténuer les effets de la sécheresse.

La réalisation des objectifs de la convention requiert une approche ascendante (bottom-up), qui associe la population locale aux efforts de lutte contre la désertification. Les deux autres conventions de l’ONU adoptées lors du Sommet de la Terre de 1992 sont, elles aussi, capitales à cet égard. Il s’agit de la Convention sur la diversité biologique et de la Convention sur les changements climatiques.

Documents

Projets actuels

Objet 157 – 167 de 167

Global Governance on Food Security

01.10.2014 - 31.12.2024

Switzerland will strengthen its commitment for an inclusive and effective global architecture for food security and nutrition. Therefore, the SDC/GPFS will maintain the focus of its attention on  the Committee on World Food Security (CFS), which is the most inclusive policy platform for food security-related issues. The second focus will be on the coordination role of the UN system at interagency and policy levels. The participation of farmers’ organisations in country-based public investment programmes will also be facilitated, in line with the above-mentioned interventions.


Des marchés qui fonctionnent pour les éleveurs arméniens

Un fermier arménien avec son veau

01.09.2014 - 31.12.2021

Dans les régions de Syunik et de Vayots Dzor, au sud de l’Arménie, la plupart des agriculteurs pratiquent une agriculture de subsistance et parviennent à peine à subvenir aux besoins de leur famille. Ce projet veut les aider à accroître leur production de viande et de lait, et donc leurs revenus. Pour cela, il est prévu de soutenir les services vétérinaires locaux afin d’améliorer la santé du bétail, de faciliter l’accès aux marchés de la viande et du lait et d’encourager l’échange d’expertise parmi les agriculteurs.

Pays/région Thème Période Budget
Arménie
Agriculture et sécurité alimentaire
No Theme defined
Développement agricole
Recherche agronomique
Services agricoles & marché

01.09.2014 - 31.12.2021


CHF  11’245’756



Programme d’appui à la production agricole en Haiti

01.07.2014 - 31.12.2021

Le développement et le renforcement des services financiers et de conseils agricoles ainsi qu’un ciblage des groupes vulnérables en milieu rural contribueront – à travers de plus grands investissements dans l’agriculture - à une productivité et à une qualité accrue dans les filières concernées, à des revenus plus importants, à une sécurité alimentaire améliorée, à une vulnérabilité réduite et à une meilleure protection sociale des petit-e-s producteurs-trices et des personnes les plus défavorisées.


IGAD-FAO Partnership Programme (PP) on Building Resilience for (Agro-) Pastoralist Communities

01.06.2014 - 31.12.2021

IGAD and FAO will jointly contribute to build resilience of communities in the Horn of Africa’s cross-border areas by addressing marketing and trade, transboundary animal diseases and natural resources management. It will also contribute to strengthen the capacity of IGAD specialized agencies to lead the regional agenda for the improvement of cross-border pastoral livelihoods.


Institutional Strengthening of IGAD

31.05.2014 - 31.12.2021

The Intergovernmental Authority on Development (IGAD) is a sub-regional organization in the Horn of Africa. In line with Switzerland’s decision to increase its engagement with IGAD, the proposed contribution aims at strengthening the organization institutionally based on its political legitimacy, thematic relevance and capacity to contribute to peace and development in one of the world’s most fragile regions.


Home Garden

16.01.2014 - 31.12.2021

Small and marginal farmers in Nepal, especially women and children, are regularly exposed to malnutrition and are vulnerable to external shocks such as health risks and natural hazards. Home garden aims to improve family nutrition and reduce vulnerability of such individuals and households. Objectives are to diversify dietary sources of disadvantaged groups in homestead for family consumption and increase capacity for adaptation to natural hazards and climate change. The project strengthens the safety net and the coping strategy of the most vulnerable in Nepal.
 


Swiss Programme for Research on Global Issues for Development - Research Module on Ecosystems

15.05.2013 - 31.12.2023

Enhancing sustainable and climate-friendly use and management of ecosystems for human well-being is at the core of a new research module in the context of SDC’s and the Swiss National Science Foundation’s (SNSF) joint r4d Program (Swiss Programme for Research on Global Issues for Development; www.r4d.ch). Researchers from Switzerland with their partners in Africa, Asia, and Latin America will jointly generate new insights and develop innovative concepts and tools for a more sustainable and equitable provision of ecosystem services benefiting the poor.


Swiss Programme for Research on Global Issues for Development - Research Module on Food Security

15.05.2013 - 31.12.2023

Achieving food security remains a global challenge. The SDC’s and the Swiss National Science Foundation’s (SNSF) joint r4d Program (Swiss Programme for Research on Global Issues for Development; www.r4d.ch) will promote research and innovation in agricultural and food systems to enhance food security in the context of global sustainable development. Researchers from Switzerland with their partners in Africa, Asia, and Latin America will jointly generate new insights and approaches that contribute to meet the global demand for food in an environmentally and socially sustainable way.


Local Roads Improvement Programme (LRIP – I)

01.12.2012 - 31.12.2021

Past SDC interventions have focussed on making rural road construction work for the poor and disadvantaged through labour-intensive construction methods. This project now takes proven approaches further by ensuring even more all-weather accessibility to markets and services by emphasising the importance of maintenance and preservation of built roads through promotion of labour-based roads maintenance methods and by fostering an institutional process in the districts, which should pave the way for the highly successful concepts of road construction and maintenance to be adopted as national standards.



Objet 157 – 167 de 167