Programme "Human Rights and International Law Secretariat" au Proche-Orient

Le «Human Rights and International Law Secretariat » (Secrétariat) est un mécanisme de financement conjoint (pool-fund) financé par plusieurs pays (Suisse, Suède, Danemark et Pays-Bas) permettant de soutenir des organisations israéliennes et palestiniennes actives dans le domaine de la promotion du droit international humanitaire et des droits de l’homme.

Les organisations s’engagent pour le respect du droit international par les autorités israéliennes, palestiniennes (Autorité palestinienne et autorités de facto à Gaza) ainsi que par les Etats tiers. Le Secrétariat est géré par NIRAS, une organisation qui, en consortium avec l’Université de Birzeit, a été mandatée par les bailleurs pour la mise en oeuvre du projet, sur la base d’un appel d’offre public. Le soutien de la Suisse au Secrétariat s’inscrit dans le cadre de son engagement au Proche-Orient visant à contribuer à créer des conditions propices à la réalisation de la paix.

Résultats de la MTR sur le Secrétariat et prise de position des bailleurs

En mai 2016, une MTR du programme a été réalisée par des experts externes mandatés par NIRAS, avec l’approbation des bailleurs. La MTR a mis en lumière les points forts du programme (pertinence du mécanisme conjoint, prévisibilité des fonds, renforcement des capacités des organisations) et les points nécessitant des adaptations ou mesures correctives.

Points nécessitant des mesures correctives/adaptations et mesures prises

Sur la collaboration entre le Secrétariat et les organisations de la société civile les recommandations suivantes ont été élaborées: 

Sur la gestion et la gouvernance du Secrétariat les recommandations suivantes ont été élaborées: 

La MTR ainsi que la prise de position des bailleurs du projet (Suisse, Suède, Danemark, Pays-Bas) et celle de l’institution de mise en oeuvre NIRAS sur les résultats de la MTR sont disponibles ci-dessous

Qu’est-ce qu’une « Mid-Term Review » et une « Management Response » ?

Une revue à mi-parcours (Mid-term Review MTR) fait partie des outils de suivi utilisés par la DDC dans le cadre de ses projets. Plusieurs MTR sont effectuées chaque année dans les différents contextes d’engagement de la DDC. Une MTR est généralement planifiée dès la préparation du projet, en même temps que les objectifs de performance et de qualité et permet de faire une analyse critique après une première période de mise en oeuvre. Les recommandations qui en ressortent servent à piloter la suite du projet en apportant des adaptations là où cela s’avère nécessaire. Alors que les évaluations sont en principe publiées, les revues de projet à moyen terme – d’ordre plus technique et considérées en priorité comme des outils de travail – ne le sont généralement pas. L’exécution d’une revue est normalement confiée à un mandataire externe au programme, on parle alors de revue externe. Les gestionnaires et bailleurs du programme prennent position sur les recommandations de la revue généralement sous forme d’une réponse écrite appelée « Management Response ».