Corne de l’Afrique (Somalie, Ethiopie, Kenya)

La Suisse mène dans la Corne de l'Afrique des activités axées principalement sur la gouvernance, la sécurité alimentaire, la santé, la migration ainsi que la protection des personnes vulnérables.  Elle soutient des projets de portée régionale en Somalie, dans le sud-est de l'Éthiopie et dans le nord-est du Kenya. Elle peut également apporter une aide d’urgence dans toute la région en fonction des besoins.

© DFAE

La Corne de l'Afrique occupe le devant de la scène internationale depuis plusieurs décennies en raison de conflits armés prolongés, de graves crises alimentaires et de déplacements massifs de populations.  Les conflits locaux portant sur l’accès aux ressources naturelles et sur le partage de celles-ci sont en hausse. La région affiche en outre l’un des taux de mortalité maternelle et infantile les plus élevés de la planète.  Ce contexte difficile, qui provoque une migration forcée et génère un grand nombre de réfugiés et de déplacés internes, nécessite des interventions d’urgence.

Pourtant, la Corne de l'Afrique dispose de nombreux atouts qui pourraient susciter un changement positif dans la région: une population très jeune, la présence de systèmes mobiles performants de télécommunication et de transfert d’argent mobiles, une importante diaspora et un esprit d’entreprise largement répandu.

L'actuelle stratégie helvétique de coopération pour la Corne de l'Afrique s’inspire des résultats déjà obtenus dans cette région et met en exergue l'engagement de la Suisse dans des contextes fragiles.

La Suisse soutient la mise en place de services et aide à rétablir la confiance dans les institutions publiques. Elle s’emploie également à agir sur les causes profondes de conflit et de pauvreté, qui contribuent à fragiliser la région.   La Suisse soutient les processus de transformation des conflits et d’intégration régionale. Elle se concentre en particulier sur la dynamique des conflits somaliens et sur les différends concernant le partage du pouvoir et des ressources. Dans le cadre de ces efforts, elle a instauré en juillet 2014 un partenariat avec l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), l'unique organisation régionale active dans la Corne de l'Afrique (basée à Djibouti).

Gouvernance, consolidation de la paix et renforcement de l'État

Renforcer les services publics et la bonne gouvernance

En accord avec les autorités somaliennes et ses partenaires multilatéraux, la Suisse aide l'État somalien, ses États membres fédéraux et les municipalités somaliennes à instaurer des structures et fonctions essentielles de l'État. Elle contribue à la prestation de services publics (eau, santé, marchés, routes et éducation) dans les localités et les districts du pays, et permet ainsi de restaurer la confiance des citoyens dans leurs institutions locales.  À ce jour, 800’000 habitants du Somaliland et 300’000 habitants du Puntland ont bénéficié de ce programme. Les fonds de développement local gérés par les communautés rurales sont considérés comme un modèle de décentralisation fiscale. La Suisse encourage également le fédéralisme, le renforcement de l'État et les processus de médiation.

Plaidoyer et bonne gouvernance

Sécurité alimentaire

Renforcer les communautés vivant sur des terres arides

Les terres arides sont peuplées d’agriculteurs et d’éleveurs régulièrement touchés par la sécheresse et la famine, comme l'est aussi leur bétail.    Au Kenya, un projet mis en œuvre par des ONG et par le secteur privé local, qui associe des instruments d’aide humanitaire et de développement, vient en aide à 435’000 personnes. Il améliore leur accès à l’eau et aux pâturages, tout en les sensibilisant à la gestion durable de ces ressources et en développant leurs compétences en la matière. Un projet similaire mené en Éthiopie permet à des éleveurs d’améliorer la gestion des ressources naturelles, la sécurité alimentaire et la résilience face à la sécheresse.

Agriculture et sécurité alimentaire

Santé

Améliorer la santé maternelle et infantile

Grâce au dialogue politique et à des projets menés aux niveaux national et régional, la Suisse contribue à la réhabilitation de systèmes de santé infranationaux et nationaux et à la prestation de services à l’intention des familles d’éleveurs, afin de répondre aux besoins des humains et des animaux en matière de santé. Vingt-et-une communautés du Somaliland ont déclaré ne plus pratiquer de mutilations génitales féminines, et un soutien a été apporté à des écoles de sages-femmes dans tout le pays.

Santé

Migration

Améliorer la protection des personnes déplacées et utiliser le potentiel de développement

Un grand nombre de migrants transite par la Corne de l’Afrique chaque année. Ces mouvements de population incluent les réfugiés, les déplacés internes, les demandeurs d’asile, les victimes de la traite des êtres humains et les personnes en quête d'une vie meilleure pour elles et leur famille. La Suisse répond aux besoins de protection des migrants vulnérables et de leurs communautés d’accueil par le développement des capacités, la sensibilisation, la formation des fonctionnaires gouvernementaux, l’amélioration des infrastructures et l’aide d’urgence, l’objectif étant à terme de rendre les déplacés internes et leurs communautés d’accueil autonomes. Soucieuse d’offrir des perspectives d’avenir aux réfugiés, la DDC soutient le développement des compétences professionnelles et des activités commerciales dans le camp de réfugiés de Kakuma et dans les communautés d’accueil avoisinantes.

Migration

Approche et partenaires

La Suisse adopte une approche globale qui associe les instruments d'aide humanitaire et de coopération au développement avec des mesures politiques et diplomatiques et des instruments relatifs à la migration et à la sécurité. Elle travaille avec un grand nombre de partenaires selon différentes modalités.

  • ONG et institutions suisses:  Vétérinaires Sans Frontières, Swisscontact, Helvetas Swiss Intercooperation, Institut tropical et de santé publique suisse,
  • Ministères, autorités au niveau de la province, du district ou de la localité, IGAD (instruments régionaux et nationaux tels que fonds de développement locaux et fonds «Nouvelle donne»)
  • ONG et institutions locales et internationales, telles que Jijiga University, Refugee Consortium of Kenya, Médecins du Monde France, Save the Children, Conflict Dynamics International
  • Partenaires multilatéraux: CICR, PAM, HCR, BCAH, FAO, PNUD, OMS. Le soutien à ces partenaires prend la forme de contributions financières ou de détachements d’experts du Corps suisse d'aide humanitaire. À l’heure actuelle, sept experts sont déployés.
  • Secteur privé local
  • Pays donateurs comme l'Allemagne (GiZ), le Danemark (DANIDA), la Norvège et la Suède (SIDA) (notamment «accords de coopération délégués»)

Thèmes transversaux

Conformément à sa politique en la matière, la Suisse prend en considération les questions de genre et encourage l’égalité entre hommes et femmes dans tous ses projets. Elle s’engage aussi en faveur d’un système responsable d’allocation des ressources publiques. Elle utilise des outils axés sur la gestion des conflits ainsi que des analyses visant la transformation positive des conflits (principe consistant à «faire le moins mal possible»).

Historique de la coopération

Engagement de la Suisse sur le long terme

La Suisse est présente dans la grande Corne de l'Afrique depuis les années 1990. Depuis 2013, la Corne de l'Afrique est une région prioritaire pour la DDC, dont la seconde stratégie de coopération, mise en œuvre de 2018 à 2021, est dotée d’un budget total de 169 millions de francs pour quatre ans (98% issus de la DDC).  Les ambassades intégrées au Kenya et en Éthiopie coordonnent les acteurs du gouvernement suisse chargés de mettre en œuvre la stratégie. L’Ambassade de Suisse en Éthiopie est le principal interlocuteur de l’IGAD.

Liens

Projets actuels

Objet 49 – 60 de 72

Improved food security, nutritional status and incomes among vulnerable households in Juba, South Sudan

01.02.2017 - 31.12.2018

In the current context of economic stress and limited supply of food due to disruption of the main supply routes, urban and peri-urban agriculture in and around areas of Juba provides livelihood opportunities for food production and income generation. The deteriorating situation calls for a two-pronged approach of boosting the agricultural production of nutritious commodities and improving access to the most vulnerable groups who may not be able to produce for their own consumption.


SSD IOM: Regional Information and Coordination Mechanisms for South Sudanese Displacement Dynamics

01.02.2017 - 30.08.2018

Continued conflict, food insecurity and a dire economic situation have increased the scale of displacement both within and outside the country to unprecedented levels, with many sheltering in UN POCS or crossing to neighbouring countries. For humanitarians to be able to respond to the needs of these populations, a better understanding of the displacement dynamics and trends must be developed. IOM’s proposed project will help create a better understanding of the displacement dynamics and trends and enable humanitarians to effectively respond to needs of the populations.


Contribution 2017 to WFP Refugee Operations in Kenya

01.01.2017 - 31.12.2017

Rational and relevance of the intervention and summary of overall goal:

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to WFP operations allows the World Food Programme (WFP) to respond proactively and to provide immediate food assistance in life-threatening situations.

Amidst funding shortfalls and consequent cuts of food ratios for refugees in Kenya, Switzerland contributes to the food assistance for refugees living in Dadaab and Kakuma camps.


Allocation of SDC Funding to WFP Operations in 2017

01.01.2017 - 31.12.2017

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to WFP operations allows the World Food Programme (WFP) to respond proactively and to provide immediate food assistance in life-threatening situations.


WFP Additional Contribution 2017 to Scale Up Operations in South Sudan in Response to the Hunger Emergency

01.01.2017 - 31.12.2017

On 24 February 2017, SDC/HA pledged an additional allocation of CHF 15 million to support emergency relief operations to help populations facing starvation in parts of Africa (South Sudan, Somalia, Nigeria and the larger Lake Chad Region) and Yemen. This decision followed a call issued by the UN Secretary-General Antonio Guterres on 22 February 2017 urging for USD 4.4 billion aid to avert famine for 20 million people who risk starvation in these countries. Out of the CHF 15.0 million, CHF 7 million will be allocated to support WFP’s emergency operations in South Sudan, Nigeria and the larger Lake Chad region, and Yemen.


Allocation of SDC Funding to WFP Operations in 2017

01.01.2017 - 31.12.2017

In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises. SDC funding to WFP operations allows the World Food Programme (WFP) to respond proactively and to provide immediate food assistance in life-threatening situations.


Cultural Programme Tanzania (CPT)

01.09.2016 - 31.12.2019

This programme uses a comprehensive approach to promote local culture and livelihood opportunities for young artists, and for social cohesion. It aims to do so through institutional and specific projects’ support. The programme is in alignment with SDC’s Culture and Development Policy that supports devoting a minimum of 1% of SDC’s operational budget in a country to initiatives in the local artistic and culture sector.


Integrating Sexual and Reproductive Health Services in Bosaso.

01.05.2016 - 31.12.2021

The programme through a contribution to Médecins du Monde-France aims at improving access to sexual and reproductive health (SRH) services for the population of Bosaso (Puntland, Somalia). This will be done through progressively integrating the SRH into existing primary health care services offered in health facilities. Regional health authorities as well as local health providers are closely involved in the intervention to not only ensure that services are culturally responsive but also that they become an integral part of the health system.


Performance-based Health Basket Fund

01.11.2015 - 30.06.2020

With its contribution to the health basket fund Switzerland supports the Government of Tanzania, in particular local governments, to accelerate equitable access to health services by women, children and isolated rural populations. Switzerland, as chair of the health development partners group, will lever the Fund resources through policy dialogue to create an innovative financing modality to ensure the utilization of all Tanzanians of quality health services.


Kenya resilient arid lands partnerships for integrated development (Kenya RAPID)

01.08.2015 - 31.08.2020

Pastoralism is a millennia old livelihood strategy adapted to the marginal and harsh environments of the Arid and Semi-Arid Lands (ASAL). This programme supports the historically marginalized pastoralist communities of Northern Kenya, bordering Somalia and Ethiopia, with improved access to water (for both livestock and domestic use) and improved rangelands management through water infrastructure, strengthened public and private institutions and policy frameworks.


Sustainable Natural Resources Management (NRM) for Enhanced Pastoralist Food Security in the Borana Zone, Ethiopia.

01.06.2015 - 31.12.2027

Natural resources, particularly water and pasture, are among the key determinants of pastoralist livelihoods’ sustainability. The proposed Project contributes to the outcomes of the SDC’s Food Security Domain as stipulated in the Swiss Cooperation Strategy Horn of Africa. It aims at improving pastoralist food security and adaptive capacities in the lowlands of Borana Zone, Southern Ethiopia, through enhancing the sustainable management of natural resources.


Anti-Corruption Support Programme (ACS)

01.05.2015 - 31.12.2024

The programme will build technical capacity in the Prevention and Combating of Corruption Bureau to more effectively investigate complex financial corruption cases and increase asset recovery. This will reduce impunity, return financial resources and have a preventive effect. The programme will also promote collective action between state and non-state actors to build a social climate that is adverse to corrupt practices.

Objet 49 – 60 de 72