Coopération avec l’Est

La coopération suisse avec l’Est soutient les pays des Balkans occidentaux, de l’Europe de l’Est, du Caucase du Sud et d’Asie centrale dans leurs efforts pour mettre en place une économie sociale de marché et renforcer la démocratie et de l’état de droit. Dans le cadre de sa contribution en faveur de certains États membres de l’UE, la Suisse œuvre à la réduction des disparités économiques et sociales au sein de l’Union européenne.

La coopération avec l’Est (aide à la transition) favorise l’établissement de l’état de droit, de la démocratie et d’une économie sociale de marché dans les pays concernés, tout en renforçant la société civile. La Suisse contribue ainsi à la stabilité et à la sécurité dans les États d’Europe de l’Est et d’Asie centrale et améliore les perspectives d’avenir des populations. L’aide est concentrée sur les Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie et Herzégovine, Kosovo, Macédoine du Nord, Serbie), sur la Moldova et l’Ukraine, ainsi que sur les pays du Caucase du Sud (Arménie, Géorgie) et d’Asie centrale (Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan).

Contribution de la Suisse en faveur de certains États membres de l’UE 

Avec sa contribution en faveur de certains États membres de l’UE («cohésion»), la Suisse soutient des projets réalisés dans les pays qui ont rejoint l’UE à partir de 2004. Les pays concernés sont la Bulgarie, Chypre, la Croatie, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République slovaque, la République tchèque, la Roumanie et la Slovénie. La Suisse contribue ainsi à la réduction des disparités économiques et sociales au sein de l’Union européenne et consolide ses relations avec les États de l’Europe tout entière.