La Suisse consolide son engagement en Jordanie

Berne, Communiqué de presse, 13.09.2013

Lors de sa séance de vendredi 13 septembre, le Conseil fédéral a adopté un accord portant sur l’assistance humanitaires et la coopération technique et financière avec ce pays. Fortement affectée par les conséquences de la crise en Syrie, la Jordanie accueille aujourd’hui plus de 500'000 des quelque 2 millions de réfugiés de ce conflit. Grâce à cet accord, l’aide suisse, humanitaire en particulier, dispose d’une base juridique formelle qui facilite ses activités de soutien aux populations les plus vulnérables dans la région.

Depuis l’éclatement du conflit en mars 2011, la situation en Syrie n’a cessé de se détériorer. La population civile, en plus d’être exposée aux violences armées et aux violations des droits de l’homme, manque d’eau potable de nourriture, d’abris et de soins médicaux. Face à l’afflux de réfugiés, les pays avoisinants sont menacés de déstabilisation. A l’heure actuelle, les différents Etats d’accueil et les organisations humanitaires ont enregistré et assistent plus de 2 millions de personnes.

Dans ce contexte, la Direction du développement et de la coopération (DDC) a continuellement renforcé son engagement dans la région, essentiellement dans le but de protéger et de soutenir les populations affectées par la situation. Jusqu’à présent, CHF 50 millions ont été débloqués pour l’assistance en Syrie et dans les pays voisins. La DDC  a mis en place une assistance aux communautés qui accueillent des réfugiés syriens en Jordanie et au Liban. Elle soutient également diverses organisations internationales (CICR, UNHCR, PAM, FAO, UNICEF, UNWRA, OIM), ONG et organisations de la société civile actives dans l’aide aux réfugiés.

Présente de longue date en Jordanie – où le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) travaille depuis 25 ans et où la DDC est active depuis la seconde guerre d’Irak en 2003 -, la Suisse y a également renforcé son aide ces deux dernières années. La Stratégie régionale de coopération 2010-2014 (Irak, Jordanie, Liban, Syrie) de la DDC prévoyait en effet un engagement à hauteur de CHF 1,5 - 2,5 millions par an dans ce pays, qui accueille également près de deux millions de réfugiés palestiniens. Or la somme engagée aujourd’hui en Jordanie  atteint en moyenne les CHF 10 millions par an. .

Concrètement, dans le domaine humanitaire, la DDC, outre l’aide directe, appuie le détachement d’experts du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) et participe, via ses contributions, aux activités de diverses organisations partenaires. Sur le plan de la coopération technique, la DDC soutient des projets pour améliorer les services de base, en matière notamment d’éducation ou de ressources hydriques, et pour réduire les risques liés aux catastrophes naturelles. Le Seco pour sa part  soutient la protection civile jordanienne pour améliorer le service des ambulances et la prise en charge des patients à hauteur de CHF 9,1 millions.

Grâce à l’accord signé avec la Jordanie, l’engagement de la Suisse s’inscrit dorénavant dans un cadre formel qui permet de régler les modalités de l’assistance humanitaire et technique ainsi que de la coopération financière avec ce pays et qui les facilite. Au vu de l’accroissement des besoins humanitaires sur le terrain et de l’évolution incertaine de la situation sur place, la Suisse compte poursuivre son aide dans la région.

 


Informations complémentaires

Engagement de la Suisse dans le contexte syrien (site DDC)


Contact

Information DFAE
031 / 322 31 53


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères
Département fédéral de l