«Tech4Good» - Des partenariats efficaces avec le secteur privé et le monde scientifique

Par une étroite collaboration avec le monde scientifique et le secteur privé, la DDC tire pleinement parti des nouvelles technologies dans la lutte contre la pauvreté. Elle encourage des initiatives technologiques innovantes partout dans le monde pour améliorer l’efficacité de ses projets. Tant dans le domaine de l'aide humanitaire que du développement durable, les nouvelles technologies offrent de formidables opportunités et comportent des risques. C’est la raison pour laquelle, dans l’esprit de la DDC, l’innovation est toujours associée, sur le terrain, à l’éducation et à la bonne gouvernance.

Les technologies développées en Suisse peuvent améliorer durablement les conditions de vie de millions de personnes, par exemple dans les domaines de la technique agricole, de la prévoyance santé, de la résilience aux catastrophes ou de l’accès aux ressources. Dans ce cadre, les pôles de recherche axés sur l’innovation que sont les écoles polytechniques fédérales entrent en ligne de compte au même titre que les startups suisses actives à l’international et les entreprises suisses multinationales. L’engagement Tech4Good contribue considérablement à la réalisation des objectifs de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Vous trouverez ci-après une sélection de projets de la DDC dans lesquels de nouvelles technologies contribuent à améliorer les conditions de vie.

Agenda 2030

ingénieurs expliquant le fonctionnement du système de climatisation refroidi à l'eau

BEEP

La consommation d’énergie dans les nouvelles constructions commerciales et résidentielles en Inde est réduite grâce à une conception écoénergétique et à l’utilisation d’énergies renouvelables.

Image satellite d'une zone de riziculture avec indicateurs de couleur utilisés pour estimer les rendements.

RIICE

Les technologies satellite dernier cri sont utilisées pour estimer les rendements annuels pouvant être attendus de la production de riz. Cela permet de prévoir des assurances récoltes pour les riziculteurs qui se trouvent dans des régions reculées.

Une agricultrice africaine présente sa carte de membre Agri-Fin Mobile

Agri-Fin Mobile

Agri-Fin Mobile propose des services dans les domaines de l’agriculture et de la microfinance via la téléphonie mobile en Indonésie, en Ouganda et au Zimbabwe et devrait répondre aux besoins de 280 000 petits paysans.

Trois hommes installent une station météorologique automatique dans les hauts-plateaux péruviens.

Climandes

Il s'agit d’un partenariat suisso-péruvien consacré au développement de services de climatologie de qualité et scientifiquement fondés pour renforcer la résilience de la population locale et des exploitations agricoles.

Groupe de personnes célébrant leur accès à l'eau potable grâce à une technologie avancée.

Swiss Bluetec Bridge

La DDC soutient financièrement des innovations qui facilitent l’accès des plus pauvres à l’eau, ce qui bénéficie tant à la recherche fondamentale qu’à la recherche appliquée, mais aussi à la fabrication de prototypes.

Une communauté locale est formée à l'utilisation d'une micro-centrale électrique.

REPIC

Cette plateforme relative au transfert de savoir et de technologies est vouée à promouvoir et diffuser les énergies renouvelables et à accroître l’efficacité énergétique dans la coopération internationale au développement.

Un résident rural en Afrique est inscrit dans un système de sécurité sociale par le biais d'un téléphone mobile.

OpenIMIS (en)

Logiciel «open source» pour les compagnies d'assurance maladie et autres systèmes de protection sociale dans les pays à faibles et moyens revenus. La gestion des données numériques facilite la facturation et l'enregistrement des personnes dans les régions éloignées.

«openIMIS» - un logiciel «open source» pour gérer les assurances (maladie) (PDF, 143.0 kB, Français)