PCTL - Programme de Coopération Transfrontalière Locale


En Afrique de l’Ouest, les services de base sont moins accessibles aux populations vivant près des frontières, dont la précarité n’a fait qu’augmenter avec la montée de l’insécurité. En dotant les collectivités frontalières de capacités de dialogue et d’outils de planification, l’UEMOA, avec le soutien de la DDC, fait de la coopération transfrontalière un moteur d’intégration régionale, de paix et de développement économique des zones proches des frontières. 

Country/region Topic Period Budget
West Africa
Governance
Decentralisation
01.08.2020 - 31.12.2024
CHF  14’350’000
Background L’espace UEMOA avec 130 millions d’habitants est confronté au défi de la croissance démographique et du développement équilibré des territoires. Près de 50% de la population vit dans des espaces transfrontaliers où l’accès aux infrastructures et services de base est limité. Depuis 2015, le soutien de la Suisse au Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA (CCT) a permis d’apporter des réponses concrètes et adaptées aux besoins des populations sahéliennes, dont la précarité s’est encore accentuée avec la montée de l’insécurité. Cette situation renforce d’autant plus la pertinence du PCTL, dont l’ambition en phase 2 est de consolider les résultats obtenus tout en promouvant une coopération transfrontalière à plus large échelle.
Objectives Les populations vivant dans les zones transfrontalières de l’Afrique de l’Ouest ont un accès renforcé aux services socio-économiques et culturels délivrés par les collectivités territoriales dans un environnement juridique, institutionnel et sécuritaire national et régional favorable.
Target groups

Bénéficiaires directs:

-    Environ 950 collectivités territoriales de l’espace UEMOA et leurs faitières;

-    Acteurs nationaux et régionaux intervenant dans l’appui à la coopération transfrontalière; 

-    Société civile locale, usagers et secteur privé.

Bénéficiaires indirects:

-    Habitants de l’espace UEMOA;

-    Ministères de tutelle des collectivités locales;

-    structures étatiques des frontières;

-    Les responsables politiques et le personnel de la Commission de l’UEMOA.

Medium-term outcomes

1:    Les collectivités territoriales frontalières et leurs faitières disposent de capacités politiques, techniques et financières leur permettant d’exercer efficacement leur maîtrise d’ouvrage; 

2:    Les cadres juridiques et les mécanismes nationaux et sous régionaux de gouvernance sont favorables à la coopération transfrontalière entre collectivités territoriales; 

3:    Les espaces transfrontaliers, à travers la coopération et les schémas d’aménagements, disposent d’infrastructures et de services de développement qui répondent aux besoins des communautés et renforcent l’intégration régionale et la paix. 

Results

Expected results:  

-    4 faitières de collectivités territoriales renforcées et fonctionnelles; 

-    2 Schémas d’Aménagement Transfrontaliers Intégrés (SATI) actualisés et 2 réalisés; 

-    L’accès des populations aux services de base s’est amélioré grâce à des infrastructures (dont certaines en matériaux locaux) achevées et fonctionnelles (marché à légumes, couloirs de passage de détail, des pistes.); 

-    Textes juridiques de la coopération transfrontalière adoptés au niveau national et sous régional;

-    50 initiatives d’emplois des jeunes (filles et garçons) des espaces transfrontaliers soutenus;

-    500 initiatives culturelles et sportives touchant les enfants, les jeunes et les femmes soutenues; 

-    1000 émissions et débats transfrontaliers réalisés et diffusés sur les médias locaux et régionaux.


Results from previous phases:  

Les résultats : (i) Des actes politiques pris par l’UEMOA en faveur de la décentralisation et du transfrontalier (mise à disposition de ressources financières, révision de plans stratégiques sous l’angle de la décentralisation et le transfrontalier) ; (ii) Des projets pilotes réalisés qui ont amélioré la mobilité, l’accès à l’eau potable et aux marchés pour des dizaines de milliers de paysans, éleveurs, femmes et jeunes vivant près des frontières ; (ii) trois organisations faitières transfrontalières ont émergé ; (iii) deux Schémas d’Aménagement Transfrontaliers Intégrés (SATI) structurent les investissements ; (iv) un engagement financier pris par l’UEMOA sur la phase 2 PCTL. 

Les leçons tirées sont surtout en lien avec la situation sécuritaire. Il s’agira d’être plus inclusif en renforçant la redevabilité et en intégrant des jeunes, des femmes et des radios locales dans le dispositif de mise en œuvre ; de disposer de procédures flexibles pour le choix des prestataires, car il n’est pas toujours possible de trouver des prestataires qui acceptent de travailler en zones d’insécurité. Enfin, les faitières des collectivités auront progressivement la maîtrise d’ouvrage des investissements


Directorate/federal office responsible SDC
Project partners Contract partner
Other International Organization
  • Other OI


Other partners

Au niveau de l’UEMOA :

Conseil des Collectivités Territoriales

Au niveau des Collectivités Territoriales :

Les faitières SKBo, IIIRSahel, Dendiganda et les acteurs de l’initiative transfrontalière Bénin-Togo. 

Coordination with other projects and actors

-    Programmes régionaux/nationaux DDC;

-    PTF : Agence Française de Développement; Projet 3 Frontières ; Ambassade de France au Burkina - Faso, GIZ.

Programmes sous régionaux de l’UEMOA et de la CEDEAO, au sein du Secrétariat Technique Mixte UEMOA -CEDEAO

Budget Current phase Swiss budget CHF    14’350’000 Swiss disbursement to date CHF    1’879’882
Project phases Phase 2 01.08.2020 - 31.12.2024   (Current phase) Phase 1 01.01.2013 - 30.06.2022   (Completed)