PFNL - Programme d’appui à la valorisation des produits forestiers non ligneux au Burkina Faso


Au Burkina Faso, le fort potentiel en produits forestiers non ligneux peut être davantage exploité au profit des populations vulnérables en améliorant la sécurité alimentaire et la création de revenus. Pour une dernière phase, la Suisse, avec le cofinancement des Pays-Bas, consolide les acquis d’une manière durable tout en soutenant l’extension dans une nouvelle région pour prendre en compte, en particulier les personnes déplacées internes (PDI), les femmes et les jeunes affectés par la crise sécuritaire.  

Country/region Topic Period Budget
Burkina Faso
Agriculture & food security
Climate change and environment

Agricultural development
Agricultural services & market
Agricultural financial services
Forestry policy
01.01.2021 - 31.12.2024
CHF  9’800’000
Background Le Burkina Faso possède un potentiel en produits forestiers non ligneux (PFNL) contribuant à la sécurité alimentaire de la population. Malgré ce potentiel existant, la plupart des ménages ruraux et des entreprises communautaires de PFNL génèrent peu de valeur ajoutée. La situation alimentaire/nutritionnelle reste alarmante à cause du déficit alimentaire et de la faiblesse des revenus des ménages vulnérables. Avec la dégradation sécuritaire, à l’origine de vastes mouvements des populations, les moyens d’existence s’affaiblissent encore plus. Les réinstallations des personnes déplacées internes (PDI) dans les communautés hôtes posent des problèmes socio-économiques et environnementaux. Par ailleurs, le changement climatique est un facteur aggravant, causant une réduction du peuplement des espèces telles que le tamarinier et le baobab. Les appuis de la Suisse dans les phases précédentes, touchant plus de 120’000 personnes, ont permis d’améliorer le score de consommation alimentaire de 28 % réduisant la malnutrition infantile et d’augmenter les revenus de 14 % au niveau des ménages vulnérables. Les avancées dans la préservation des ressources naturelles (env. 10’000 ha sécurisé), et dans les procédés de transformation des produits PFNL (beurre de karité, baobab et moringa) sont également encourageantes. La demande grandissante en produits PFNL est donc une opportunité pour le développement des entreprises de transformation profitant notamment de la nouvelle politique d’économie verte du gouvernement qui permet de vulgariser les modes de consommation durable, de promouvoir l’entreprenariat vert et de créer des emplois décents en particulier pour les femmes et les jeunes.  
Objectives Les ménages ruraux et périurbains, y compris les personnes déplacées internes (PDI), les femmes et les jeunes, améliorent leur sécurité alimentaire et sécurisent leurs revenus à travers l’exploitation et la valorisation durable des PFNL. 
Target groups

-    Environ 57'000 ménages soit 400’000 personnes (50 % de jeunes et 70% de femmes) dans les régions du Nord, CentreNord, Centre-Ouest, Sud-Ouest et Sahel;

-    Au moins 600 entreprises communautaires;

-    Les organisations socioprofessionnelles, les écoles, les centres de santé (CSPS), les Maisons d’Arrêt et de Correction (MAC);

-    Les collectivités territoriales. 

Medium-term outcomes

-    Les ménages, y compris les PDI, ont accru leur production, leur consommation en PFNL et amélioré leur résilience aux chocs exogènes;

-    Les entreprises PFNL ont amélioré leur compétitivité et ont un meilleur accès aux financements et aux marchés; 

-    Le gouvernement, les autorités locales et les organisations du secteur des PFNL, ont vulgarisé des informations et assuré une gestion durable des ressources forestières dont les PFNL. 

Results

Expected results:  

-    Au moins 57’000 ménages ont renforcé leurs compétences dans les différents segments des chaines de valeur PFNL; 

-    Au moins 76’000 personnes (60 % de femmes) en situation d'urgence sont soutenues;

-    Au moins 600 entreprises ont accru leurs ventes d’au moins 30 % et amélioré leur capacité de gestion financière et leur solvabilité;

-    Au moins 100 communes des zones d’intervention prennent en compte la promotion des PFNL dans leurs Plans Communaux de Développement (PCD);

-    Un mécanisme de collecte et de suivi des données statistiques sur les PFNL est fonctionnel; 

-    Des produits capitalisés sont mis à disposition des partenaires et intégrés dans des laboratoires d’idées. 


Results from previous phases:  

Cette dernière phase du programme se construit sur les acquis des phases précédentes que sont la phase pilote (2009-2012), la phase 1 (2012-2016) et la phase 2 (2017-2020):

-    Plus de 120'000 personnes ont amélioré leur alimentation et équilibre nutritionnel;

-    Plus de 6’800 emplois temporaires au profit de 3’728 femmes (55 %) et 2’049 jeunes ont été créés sur 3 ans; 

-    Le revenu moyen issu des PFNL des bénéficiaires a augmenté de 43 % entre 2017 et 2019. 


Directorate/federal office responsible SDC
Project partners Contract partner
Private sector
Foreign state institution
  • Central State of South East
  • Foreign private sector North
  • Foreign private sector South/East


Other partners

-    Coopération des Pays-Bas (coopération déléguée)

-    ONG TREE AID

-    Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du changement Climatique (MEEVCC)

 

Coordination with other projects and actors

-    Programmes de la DDC au Burkina Faso : gouvernance (DEPAC 2), éducation et formation professionnelle, aide humanitaire;

Programme Régional d’Inclusion Financière (DDC);

Suède, Luxembourg, UE, UNCDF, UNOCHA, CONASUR, etc. 

Budget Current phase Swiss budget CHF    9’800’000 Swiss disbursement to date CHF    4’364’238
Project phases Phase 3 01.01.2021 - 31.12.2024   (Current phase) Phase 2 15.12.2016 - 31.12.2020   (Completed) Phase 1 01.06.2012 - 31.12.2016   (Completed)