Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage au Mali – PASEM


Malgré son importance dans l’économie, l’environnement et les sociétés (agro)pastorales, l’élevage rencontre plusieurs contraintes dont la faible productivité, l’insécurité foncière, la faible organisation des acteurs et une forme de marginalisation sociale des éleveurs. La DDC souhaite valoriser les immenses potentialités de l’élevage en renforçant l’approche chaine de valeurs orientée vers le développement des marchés et des acteurs du secteur privé, favorisant la prise en compte des pauvres, des femmes et des jeunes.

Country/region Topic Period Budget
Mali
Agriculture & food security
Employment & economic development
Agricultural development
Agriculture value-chain development (til 2016)
Rural development
Agricultural co-operatives & farmers’ organisations
01.12.2014 - 31.05.2021
CHF 6'350'000
Background

L’économie du Mali est avant tout agricole. 80 % de la population active travaille dans ce secteur qui représentait 36% du PIB en 2000 et même 40% en 2014. Mais la production agricole est faible, souffrant à la fois d’un manque d’infrastructures en milieu rural, de rendements faibles trop liés aux variations climatiques. Bien que la productivité des troupeaux soit faible ainsi que la création de plus-value, l’élevage contribue à raison de 19% au produit intérieur brut et constitue une source significative de subsistance pour 80% de la population. En plus de la situation politique et sécuritaire, les changements climatiques affectent durement le secteur de l’élevage au Mali. La multitude et la fréquence des conflits autour de l’accès et du contrôle des ressources naturelles et la faible organisation des pasteurs et agro-éleveurs exacerbent cette situation. Les principaux enjeux de l’élevage concernent le développement des infrastructures et équipements, le renforcement des capacités et la professionnalisation des acteurs, la sécurisation de la mobilité du cheptel avec l’accès et la gestion des ressources naturelles, l’orientation et l’accès au marché et les inégalités sociales et de genre au sein des sociétés (agro-)pastorales.

Objectives

L’Objectif général du programme est d’améliorer les conditions de vie et la résilience des pauvres, des femmes et des jeunes dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao par un secteur d’élevage plus performant.

Target groups
  • Pasteurs et agro-éleveurs individuels (femmes, hommes et jeunes)
  • Organisations des éleveurs/pasteurs et des autres acteurs des filières lait et bétail-viande (embouche, transformation des produits, etc.)
  • Exploitations et entreprisespastorales
  • Entreprenariat rural et périurbain
  • Collectivités Territoriales
  • Services techniques déconcentrés
Medium-term outcomes
  1. Les collectivités territoriales assurent efficacement la maitrise d’ouvrage des aménagements et de la gestion des ressources pastorales, en collaboration avec les parties prenantes
  2. Les acteurs privés et publics délivrent des fonctions d’appui et des règles de qualité, adaptées aux besoins de promotion des filières bétail, viande, lait et volaille
  3. Les organisations professionnelles faitières du secteur de l’élevage remplissent leurs fonctions statutaires au bénéfice de leurs membres dans le respect des principes de bonne gouvernance
Results

Expected results:  

  1. Les compétences des collectivités territoriales en maitrise d'ouvrage et en gestion des schémas/ aménagements sont renforcées
  2. Le mécanisme de partenariats entre acteurs est développé et les réseaux sont renforcés
  3. Les capacités des formateurs des acteurs d'appui et de règles sont renforcées
  4. Les institutions financières ont fourni des produits financiers de proximité et adaptés aux besoins des acteurs, y compris le groupe cible des deux filières
  5. Une plateforme de développement de système de marché pour les intervenants et acteurs des filières est fonctionnelle


Results from previous phases:  

Les appuis de la DDC dans le sous-secteur de l’élevage se sont focalisés sur des actions pilotes. Les leçons apprises de ces actions sont :  (i) la réalisation et la mise en œuvre des schémas pastoraux permettent de sécuriser la mobilité du cheptel, de prévenir et de gérer les conflits ; (ii) la bonne organisation de la collecte et de la vente du lait local cru contribue à la valorisation et à la promotion de la filière lait ; (iii) la réalisation des infrastructures de commercialisation du bétail contribue au développement de la filière bétail-viande et procure des revenus substantiels aux collectivités territoriales et aux professionnels de l’élevage ; (iv) la bonne  connaissance de la situation pastorale et des acteurs intervenant dans l’élevage contribue à mieux définir les axes et les actions d’intervention permettant de développer ce secteur important pour l’économie du Mali.


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
Swiss Non-profit Organisation
  • HELVETAS Swiss Intercooperation
  • SDC Field Office


Other partners

Ministères en charge de l’élevage, du Budget et des Finances, des Collectivités, du Commerce

Coordination with other projects and actors

DDC: Programme d’Appui aux filières agropastorales de Sikasso (PAFA), Programme d’Education Non Formelle (PENF), Programme d’Appui à la Formation Professionnelle (PAFP), Programme de soutien aux économies locales du Delta intérieur du fleuve Niger (PSEL Delta), Programme OPF, Programmes PEGA et ADER, programme régional élevage

Autres: Programme d’appui au développement des territoires ruraux de Ségou et Tombouctou (PADER)  – AFD,  Programme d’appui aux filières  – Danemark, Programme Livestock for Growth (L4G) – USAID, Projet de renforcement de la résilience contre l’insécurité alimentaire au Mali (PRIA-Mali) – BID et gouvernement malien, Projet régional d'appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS) – Banque Mondiale

Budget Current phase Swiss budget CHF   6'350'000 Swiss disbursement to date CHF   3'518'917