Partenariat scientifique entre 2iE Ouagadougou et institutions universitaires suisses


La maitrise de l’eau et l’accès à des sources d’énergie durables sont des facteurs nécessaires pour créer les conditions d’un développement humain durable en Afrique. Pour y parvenir la formation de cadres compétents et le développement de technologies et d’approches innovantes sont indispensables. Le partenariat avec 2IE y a contribué durant les années écoulées et les résultats atteints feront l’objet d’une capitalisation au cours de cette phase de désengagement qui est la dernière phase de ce partenariat.

Land/Region Thema Periode Budget
Afrika
Landwirtschaft und Ernährungssicherheit
Beschäftigung & Wirtschaftsentwicklung
Wasser
Landwirtschaftliche Forschung
Ländliche Entwicklung
Wasserhygiene
01.10.2017 - 30.09.2020
CHF 1'581'000
Hintergrund En Afrique, les défis de l’accès des populations à l’eau, à l’assainissement et à des énergies à moindres coûts sont aggravés par les effets des changements climatiques et de la croissance démographique. Dans ce contexte, l’innovation et le renforcement du capital humain peuvent apporter les réponses nécessaires. 2IE a constitué un cadre idéal pour aborder ces enjeux prioritaires, mais la crise qu’il traverse actuellement ne permet pas une planification à moyen terme d’un partenariat. Dans ce sens l’accent est mis sur la capitalisation des acquis engrangés en vue de leur valorisation.
Ziele La coopération scientifique entre 2IE et des institutions universitaires et de recherche suisses permet de renforcer leurs capacités dans les domaines prioritaires pour l’Afrique que sont l’eau potable, l’assainissement, l’environnement et les énergies renouvelables, afin d’accroître le capital humain, les capacités d’innovation en Afrique, et l’accès des populations les plus pauvres à l’eau, l’énergie et un environnement sain et productif.
Zielgruppen

2iE et ses professeurs

Partenaires Suisses EPFL, HEIG VD et EAWAG

Les étudiants, inclus étudiant-e-s des groupes défavorisés.

Les secteurs publics et privés, ONGs, et projets de développement

Les populations d’Afrique seront des bénéficiaires indirects à travers l’impact du programme sur le développement des secteurs de l’eau, l’assainissement, l’énergie et l’environnement

Mittelfristige Wirkungen

Terminer les projets de recherche en cours pour le développement de technologies pour l’accès à l’eau, l’assainissement, l’énergie en Afrique.

Permettre aux étudiants en cours d’études bénéficiant de bourses de terminer leur formation. 

Assurer la capitalisation et la diffusion des résultats de la recherche financé par le programme dans les phases précédentes, afin que les bénéfices de la recherche ailent aux populations.

Resultate

Erwartete Resultate:  

  • La finalisation des doctorats en cours: 6 doctorats ne seront pas terminés au 30.09.2017
  • La capitalisation des résultats du programme et diffusion des résultats de la recherche
  • Tenue d’un séminaire de finalisation (12 au 14 mars 2018)
  • Une capitalisation de l’ensemble de la coopération entre les institutions africaines et suisses


Resultate von früheren Phasen:  

  • Le capital humain a été renforcé en Afrique, par la formation de plus de 75 étudiants et chercheurs sur les thèmes de l’eau, l’énergie et l’environnement
  • Il est mis sur pied un outil théorique mathématique de prévision, surveillance et réponse à la schistosomiase dont la validation est en cours.
  • Diverses publications scientifiques ont aussi permis de partager et présenter les résultats des différentes recherches (eau, assainissement, énergie, construction, environnement, agriculture). Un effort conséquent a été porté sur la diffusion et vulgarisation des résultats
  • Le programme a aussi octroyé des bourses à 46 étudiants, dont 30 filles pour des études de Bachelor et Master 2.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Ausländische Hochschul- und Forschungsinstitution
  • Research Organisation of South East


Koordination mit anderen Projekten und Akteuren Les BuCos en Afrique (de l’Ouest) travaillent sur les mêmes thèmes; ils ont pu proposer des étudiants et bénéficient directement des résultats des recherches et des formations. Les réseaux professionnels de gestion du savoir de la région et de la DDC (e.g. initiative eau, réseau, RWSSI, CCE = Changement Climatique et Environnement)
Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   1'581'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   1'161'000
Projektphasen Phase 2 01.10.2017 - 30.09.2020   (Laufende Phase) Phase 1 01.09.2011 - 30.09.2017   (Completed)