Programme Régional pour la Formation Professionnelle (PROFOR)


Le manque de qualifications nécessaires à une insertion socio-économique demeure un défi en Afrique de l’Ouest. Afin de favoriser l’employabilité des jeunes, le PROFOR soutient les dynamiques régionales de mutualisation des ressources et pratiques de formation professionnelle afin d’accélérer le développement de systèmes de formation efficaces et répondant aux besoins économiques des pays et de contribuer au développement économique et à la cohésion sociale de la sous-région.

Land/Region Thema Periode Budget
Westafrika
Bildung
Berufsbildung
Beschäftigung & Wirtschaftsentwicklung
Bildungspolitik
Berufsbildung
Schaffung von Arbeitsplätzen
01.12.2017 - 31.07.2024
CHF  6’570’000
Hintergrund Les Etats de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et le Tchad font face à de nombreux défis dont une croissance démographique forte, un taux de chômage et de sous-emploi des jeunes élevé (70%), des systèmes éducatifs et de formation faibles et un taux d’analphabétisme des jeunes important. A ces difficultés s’ajoutent des défis sécuritaires liés à des attaques des groupes armés, dont l’extension est notamment facilitée par le manque de possibilités d’insertion socio-économique des jeunes qui favorise ainsi leur enrôlement. Pour faire face à cette situation, l’UEMOA a mis en place le Cadre de Concertation des Ministres en charge de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (CCMEFP) pour servir d’organe principal de conception et de mise en œuvre de dispositifs efficaces et efficients de formation professionnelle (FP), susceptibles d’offrir des perspectives aux jeunes, de contribuer à la stabilité des Etats et de renforcer l’intégration régionale. Le Programme Régional pour la Formation Professionnelle (PROFOR) contribue à cette initiative et s’inspire des dispositifs innovants pilotés dans la région (Programmes DDC et autres) et du modèle de formation duale suisse (combinant école et entreprise) reconnu à l’international, adapté au contexte ouest-africain.
Ziele Augmenter l’employabilité des jeunes femmes et hommes dans la sous-région, par la promotion de dispositifs de formation professionnelle efficaces et adaptés aux besoins des économies des États de l’UEMOA et du Tchad.
Zielgruppen

Acteurs directs : Les experts en formation professionnelle de l’UEMOA et des Partenaires de mise en œuvre ; les cadres des Ministères en charge de la formation technique et professionnelle ; les dirigeants et formateurs des Centres ou Institutions de formation technique et professionnelle et notamment les formateurs des formateurs.

Acteurs indirects : Les jeunes femmes et hommes en formation/apprentissage ; les acteurs du secteur privé, notamment les entreprises qui recevront des apprentis ou des formateurs en stage.

Mittelfristige Wirkungen

- Les systèmes de formation technique et professionnelle de 9 pays (UEMOA + Tchad) sont renforcés dans 24 métiers porteurs grâce à la mutualisation des ressources et outils de formation ;

- Un dispositif performant de formation des formateurs et tuteurs en entreprise est mis en œuvre au niveau régional ;

- Des dispositifs innovants de formation sont pilotés et capitalisés au niveau de la sous-région, en s’appuyant sur les acquis des recherches-actions ;

- Les fonds disponibles pour la formation professionnelle s’accroissent par la promotion de mécanismes innovants de financement et le renforcement des capacités de plaidoyer des organisations sous régionales, notamment le Réseau des Fonds (RAFPRO).

Resultate

Erwartete Resultate:  

- Des plateformes nationales de gestion des ressources de formation sont opérationnelles dans tous les pays de l’UEMOA et au Tchad ;

- Les ressources de formation (curricula, supports de cours) de 24 métiers porteurs sont mutualisées ;

- 400 formateurs sont formés dans des centres régionaux de formation des formateurs sur les métiers porteurs retenus ;

- 4 recherches-actions sur les meilleures pratiques de continuum éducation – formation professionnelle – insertion, alimentent la conception de dispositifs innovants de formation ;

- Un centre de formation duale de référence est opérationnel dans chacun des 9 pays de la sous-région ;

- Un dialogue fructueux est mené pour un accroissement des ressources allouées aux Fonds nationaux de formation professionnelle, notamment dans les pays qui ne reversent pas les produits de la taxe.


Resultate von früheren Phasen:  

Les appuis précédents de la Suisse à l’Association de Développement de l’Education en Afrique (ADEA) et le crédit d’ouverture ont permis de :

- Dynamiser le Cadre de Concertation (CCMEFP) de l’UEMOA et réaliser l’inventaire de plus de 1500 ressources sur les métiers et outils de formation (lois, décrets, arrêtés, curricula…) ;

- Développer le Pôle de Qualité pour le Développement des Compétences Techniques et Professionnelles (PQIP-DCTP de l’ADEA), qui a mené des recherches-actions sur le continuum éducation-formation-emploi avec le secteur privé ;

-Redynamiser et renforcer le Réseau Africain des Institutions et Fonds de Financement de la Formation Professionnelle (RAFPRO) par une gouvernance rénovée et une participation effective et active du secteur privé. 


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Andere internationale Organisation
Privatsektor
Ausländische staatliche Institution
  • Other OI
  • Ausländischer Privatsektor Süden/Osten
  • Sub-National State SouthEast


Koordination mit anderen Projekten und Akteuren

Programmes nationaux de FP de la DDC-DAO et d’autres PTF dans la région;

Projet Routes Migratoires d’Afrique de l’Ouest et du Nord de la DDC ;

Volet Employabilité des jeunes du projet Politique Agricole de la CEDEAO (ECOWAP /CEDEAO). 

Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF    6’570’000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF    1’292’451 Budget inklusive Projektpartner CHF    15’200’000
Projektphasen Phase 1 01.12.2017 - 31.07.2024   (Laufende Phase)