La directrice de la DAE

Un portrait de la secrétaire d’État Livia Leu
Livia Leu est négociatrice en chef pour les négociations avec l’UE dès le 14 octobre 2020. © JC Marmara

La secrétaire d’État Livia Leu est à la tête de la Direction des affaires européennes (DAE) depuis le 14 octobre 2020 ; elle  est aussi  négociatrice en chef pour les négociations avec l’Union européenne.

Née en 1961 à Zurich, Livia Leu a fait ses études universitaires à Lausanne et à Zurich. Elle est licenciée en droit et titulaire du brevet d'avocate. Entrée en 1989 au service du Département fédéral des affaires étrangères, Mme Leu a effectué des stages diplomatiques à Berne, Paris et Genève.

À partir de mai 1991, elle a été affectée à la centrale en qualité de collaboratrice diplomatique auprès de la section ONU de l’ancienne Direction des Organisations internationales. En 1994, Mme Leu a rejoint la Mission permanente de la Suisse auprès des Nations Unies à New York. Transférée en 1998 au Caire en tant que cheffe de mission suppléante, elle a occupé, dès son retour à la centrale en 2002, le poste de cheffe suppléante de la Division politique II, Amériques.

Après un congé éducatif d'un an, Mme Leu a assumé à partir de 2004 la fonction de cheffe suppléante de la Division politique II, Afrique/Moyen-Orient (qui couvrait la Méditerranée, le Moyen-Orient et l’Iran) puis, dès 2006, celle de cheffe de cette même division, avec titre d’ambassadrice.

De 2009 à 2013, Mme Leu a été cheffe de mission à Téhéran avant d’être nommée, en août 2013, déléguée (avec titre d’ambassadeur) du Conseil fédéral aux accords commerciaux. En cette qualité, elle a dirigé le centre de prestations « Relations économiques bilatérales » et était membre de la direction du Secrétariat d’État à l’économie (SECO) du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) à Berne.

Livia Leu a été ensuite nommée Ambassadrice de Suisse en France et à Monaco, une fonction qu’elle a exercée du 1er septembre 2018 au 14 octobre 2020, date à laquelle elle a été nommée par le Conseil fédéral négociatrice en chef pour les négociations avec l’UE, avec le titre de secrétaire d’Etat, et cheffe de la Direction des affaires européennes.