Une vie dans la dignité pour les sans-abri de Slovaquie

Projet terminé

Après l'hiver glacial de 2005-2006, qui a vu au moins 19 sans-abri mourir de froid dans les rues de Bratislava, l'ONG Depaul Slovensko a lancé le projet « prestations sociales en faveur des sans-abri de Bratislava ». Il a pour but d'améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent en marge de la société et souffrent souvent de dépendances à la drogue ou à l'alcool. Le projet comporte un foyer de sans-abris ainsi qu'un centre de jour et deux résidences dont les services sont à disposition de tous ceux qui en ont besoin sans aucune condition.

Pays/région Thème Période Budget
Slovaquie
Renforcer la société civile
Organisations non gouvernementales
08.07.2011 - 31.12.2015
CHF 5'510'901

Remarque : les textes de toutes les rubriques, à l’exception des résultats obtenus, décrivent la situation avant le début du projet.

A Bratislava, on estime à 3600 le nombre de personnes vivant dans la rue. Les sans-abri peuvent s'adresser à diverses autres institutions, mais qui posent toutes des conditions: pour pouvoir y entrer, ils doivent se présenter sobres et dans un « état convenable ». Aucun des sans-abri qui sont décédés pendant l'hiver 2005-2006 n'était en mesure de remplir ces exigences. Par la suite, Depaul Slovensko a ouvert une unité d'hébergement d'urgence qui accueille toutes les personnes sans exclusive. A leur admission, elles sont toutefois enregistrées et contrôlées quant à l'éventuelle possession d'armes ou de drogues. Depuis, plus aucun cas de décès de sans-abri en pleine rue n'a été signalé. Cette unité se définit comme une « structure d'accueil de nuit ouverte à tous et comportant aussi une structure de jour ». Elle ne compte pas d'agents de sécurité dans le personnel qu'elle emploie.

Le projet pilote se décompose en plusieurs éléments :

  • Un endroit sûr pour la nuit
    Chaque nuit, plus de 150 personnes fréquentent le foyer de sans-abri St-Vincent de Paul où elles trouvent un gîte sûr et un repas chaud. Elles reçoivent aussi des vêtements propres et peuvent prendre une douche. Elles franchissent ainsi une première étape importante pour pouvoir vivre dans la dignité. Le foyer offre également une prise en charge médicale. Les personnes âgées ou malades qui ne peuvent pas quitter le foyer pendant la journée ont la possibilité de rester dans l'unité de jour.

  • Une permanence médicale pour des problèmes simples
    Le centre Ste-Elisabeth est une structure offrant des soins médicaux de base, comme par exemple le pansement d'une blessure. Les sans-abri n'ont pas besoin de prendre rendez-vous.

  • Une clinique de soins hospitaliers
    La clinique Ste-Louise de Marillac est un établissement de 30 lits prévu pour traiter les personnes souffrant de problèmes de santé importants et de longue durée. Ses prestations sont destinées par exemple aux personnes qui sont sorties de l'hôpital mais qui nécessitent encore des soins et qui n'ont nulle part où aller. Elles reçoivent le gîte et le couvert et bénéficient d’une prise en charge médico-sociale.

  • Un service de consultation pour une solution à long terme
    Le service de consultation joue un rôle central depuis le début du projet: du personnel qualifié, composé notamment de volontaires venus d'Europe de l'Ouest, prodigue conseils et assistance aux sans-abri qui cherchent à s’en sortir. Lorsque c'est possible, le personnel spécialisé les aide à retrouver une vie stable et autonome.

Les patients de longue durée, les invalides et les personnes qui sortent de l'hôpital et ne peu-vent être accueillies dans aucune autre institution sont de plus en plus nom-breuses à faire appel aux prestations de l'organisation. L'hiver 2011-2012 a été aussi rude que celui de 2005-2006: tandis qu'aucun décès n'était à déplorer à Bratislava, plusieurs sans-abri sont morts de froid dans les pays avoisinants.

En prévision des vingt prochaines années

Le foyer de sans-abri peut conti-nuer à occuper le bâtiment actuel pendant les vingt prochaines années, ainsi que l'a décidé la municipalité de Bratislava en 2011. Ce soutien à long terme permet de faire des améliorations dans le bâtiment et d'élargir la gamme de services. Actuellement, tous les sans-abri occupent la même salle. Des amé-nagements permettront de séparer les personnes malades de celles en bonne santé, ce qui rendra le séjour plus agréable pour tous.

Autres améliorations prévues :

  • Davantage de postes de travail dans le domaine social (soit une aug-mentation de 200%), pour permettre une interaction plus individualisée avec les sans-abri.

  • L'élaboration de projets d'avenir et la recherche de solutions à long terme au cours de thérapies de groupe et individuelles. D'ici 2015, il est prévu d'élaborer un projet d'avenir personnel pour 60 sans-abri.

  • L'amélioration de la qualité des prestations fournies grâce à la forma-tion de base et continue du personnel.

  • La mise en place d'art-thérapie et de thérapie par le travail, afin d'amé-liorer la capacité de travail des sans-abri et d'augmenter ainsi leurs chances de trouver un travail salarié. Chaque année, une bonne ving-taine de sans-abri pourront suivre une thérapie par le travail dans trois entreprises.

Ces mesures génèrent un nouveau modèle de fourniture de services sociaux aux sans-abri, qui peut être repris par d'autres organisations travaillant avec des sans-abri.

Action pour les sans-abri dans le monde entier


Depaul International, l'association faîtière regroupant plusieurs organisations de bienfaisance, prend soin de personnes vivant en marge de la société, en particulier les sans-abri. Fondée en 2004 en Grande-Bretagne, l'organisation possède des centres en Irlande, en Ukraine et aux Etats-Unis. Depaul Slovens-ko (Slovaquie) a été fondée en 2006.