IRC : Consolidation de l’environnement protecteur à Diffa au Niger

Progetto concluso

La région de Diffa est confrontée à une crise sécuritaire et de déplacement massif liée aux activités du groupe terroriste de Boko Haram. Les populations affectées sont exposées à des risques de protection. Par ce co-financement, la Suisse contribue à des mécanismes de protection communautaire renforcés qui permettent l’identification et le référencement des cas de protection et la consolidation d’un environnement protecteur.

Paese/Regione Tema Periodo Budget
Niger
Gender
Conflitto & fragilitá
Violenza sessuale e di genere
Prevenzione dei conflitti
01.09.2017 - 28.02.2019
CHF 600'000
Contesto Depuis l’insurrection armée du mouvement de Boko Haram au nord du Nigéria et les différentes attaques sur le territoire nigérien, la région de Diffa a accueilli un mouvement mixte de population. Actuellement, on y dénombre environ 127'000 déplacées internes (PDIs) et 106'000 réfugiés. Les conditions de vie et d’accueil sur les sites spontanés sont de plus en plus difficiles et les personnes sont exposées à des risques de protection. Les pressions sur les ressources et les services déjà insuffisants pour la communauté hôte, couplées à la stigmatisation de certains groupes ethniques comme les Budumas, entraînent des conflits intercommunautaires. De plus, une grande partie des personnes a subi des violations graves des droits de l’homme et souffre donc des traumas. Les enfants qui représentent 55% des personnes déplacées ainsi que les femmes sont des personnes particulièrement vulnérables dans la crise actuelle.
Obiettivi Un environnement protecteur est consolidé pour préserver le bien-être des populations déplacées et la coexistence pacifique dans la région de Diffa au Niger.
Gruppi target Les bénéficiaires des activités protection s’élève à 10’000 personnes, avec une moyenne de 55 % de femmes et filles et de 45 % de garçons et hommes, ainsi que 141 structures communautaires et 2  organisations locales. Les bénéficiaires proviennent des ethnies suivantes : Haoussas, Kanouris, Budumas et Peuls.
Effetti a medio termine

Outcome 1 : Les mécanismes individuels et communautaires de protection ainsi que les réponses aux besoins des victimes sont renforcés.

Outcome 2 : La prévention et la gestion des conflits au sein des communautés de Diffa sont renforcées et un climat de confiance entre ces communautés est favorisé.

Risultati

Risultati principali attesi:  

  • Les structures communautaires sont renforcées pour l’identification et le signalement des cas et des risques de protection et l’appui psychosocial communautaire de base, et des liens sont établis entre ces structures et les services techniques de l’état.
  • Les réponses aux cas de VBG sont mieux adaptées à leurs besoins et les hommes sont engagés dans la lutte contre les VBG.
  • Les risques d’abus d’ESNA et/ou ceux de violation des droits de l’enfant sont mieux prévenus et les réponses aux cas de protection de l’enfance sont mieux adaptées.
  • Les risques de conflits au sein des communautés sont réduits et mieux mitigés.
  • Un dialogue social est établi entre les forces de défense et de sécurité, les autorités locales et les communautés.


Risultati fasi precedenti:  

Entre juillet 2016 et mars 2017 :

  • 66 enfants non-accompagnés et séparés de leur famille (ESNA); 200 personnes à besoins spécifiques (PBS) et 132 cas de VBG ont été identifiés et pris en charge.
  • 1 dialogue social entre la population, les autorités administratives et les Forces de Défense et de Sécurité a été organisé
  • 2 dialogues intercommunautaires, à la suite des conflits intercommunautaires à Kablewa et Chétimari ont été soutenus.  

Entre 2014 et 2017, le projet a facilité l’établissement et le renforcement de de 98 comités de protection, 31 groupes  de jeunes pairs-éducateurs, 29 groupes de femmes et 10 réseaux de familles d’accueils.


Direzione/Ufficio responsabile DSC
Credito Aiuto umanitario
Partner del progetto Partner contrattuale


Altri partner
ECHO, OFDA, BPRM, UNICEF & UNHCR
Coordinamento con altri progetti e attori
  • Etat du Niger et ses représentations au niveau local : services techniques de l’état dans les domaines de la protection (juge des mineurs, Officier de Police Judiciaire, Division Régionale de la Santé Publique etc.) et les autorités locales;
  • Les leaders communautaires et religieux et les comités pour la gestion et la prévention des crises présents au niveau de la région et des départements.
  • Acteurs humanitaires/ coordination humanitaires : OCHA, UNHCR, UNICEF, UNFPA et Cluster protection et éducation.
Budget Fase in corso Budget Svizzera CHF   600'000 Budget svizzero attualmente già speso CHF   540'000 Progetto totale dalla prima fase Budget Svizzera CHF  2'414'000 Budget inclusi partner del progetto CHF  4'500'000
Fasi del progetto

Fase 4 01.09.2017 - 28.02.2019   (Completed)

Fase 3 01.07.2016 - 31.08.2017   (Completed) Fase 2 20.07.2015 - 15.07.2016   (Completed) Fase 1 01.09.2014 - 30.04.2015   (Completed)