Mali/OIM : Initiatives de stabilisation communautaire pour les populations affectées par le conflit au Nord du Mali

Project completed

Après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali le 15 mai 2015, les mouvements de retour croissant des personnes déplacés internes mettent en exergue la fragilité de leur condition de vie qui se caractérise par la faiblesse de leurs moyens financiers, limitant leurs accès aux services sociaux de base. Ce projet vise à améliorer leurs conditions de vie et favoriser leur retour et leur réintégration socio-économique.

Country/region Topic Period Budget
Mali
Conflict & fragility
Migration
Conflict prevention
Forced displacement (refugees, IDP, human trafficking)
15.03.2016 - 14.03.2017
CHF 650'000
Background

Née d’un ensemble de conditions structurelles de longue date, la crise politico- sécuritaire du Mali de 2012 a eu aussi de graves conséquences socioéconomiques, humanitaires et de droits humains. La signature le 15 Mai 2015 de l’Accord de Paix et Réconciliation par les Groupes armés et le Gouvernement du Mali, a donné un espoir de paix. Et bien que les conditions demeurent encore difficiles, en particulier dans le Nord, en raison de l’insécurité, de l’absence de services sociaux de base et de l’insuffisance des opportunités économiques, le nombre de retournés au Mali est passé de 439 690 en Novembre 2015 à 453.059 en Janvier 2016 selon le rapport de la Matrice de Suivi des Déplacés (Displacement Tracking Matrix, DTM) Et selon la même source, 39% des ménages interrogés ont des besoins alimentaires, 37% des besoins d’argent (pour couvrir les besoins élémentaires de la famille : nourriture, soin, habillements, abris, etc), et 11% des besoins d’abris. En effet, certaines de ces populations ne disposent ni en stock de nourriture, ni d’argent pour assurer leurs besoins quotidiens. Certaines n’ont pas non plus reçu un appui de la part des acteurs humanitaires. Ne disposant pas des moyens financiers nécessaires, les personnes déplacées internes (PDIs) demeurent confrontées à de nombreuses difficultés d’accès aux services sociaux de base et d’opportunités économiques dans leurs zones de déplacement. A ce jour, la disponibilité de données fiables et à jour sur les mouvements de populations reste un grand défi pour le gouvernement malien et tous les acteurs humanitaires afin d’apporter une réponse d’urgence adaptée aux besoins des populations déplacées et communautés hôtes. Afin d’atténuer l’impact du conflit sur les déplacements et la survie économique, l’OIM mettra en place un projet, avec l’aide de la Coopération Suisse, en vue d’aider le Gouvernement Malien à apporter aux populations affectées par la crise, notamment les retournés, les communautés hôtes et les PDIs, une aide d’urgence et de favoriser leur relèvement précoce à l’effet de réduire les déplacements ultérieurs.

Objectives

Améliorer les conditions de vie des populations déplacées et favoriser leur réintégration socio-économique dans les régions de Mopti, Tombouctou et Kidal.

Target groups
  • Retournés, personnes déplacées internes (PDIs) et communautés hôtes dans les cercles de Douentza, Youwarou et Mopti (région de Mopti), et les cercles de Goundam, Niafounké et Tombouctou (région de Tombouctou), Cercles de Abeibara et Kidal (région de Kidal)
  • Gouvernement Malien, à travers la Direction Nationale du Développement Social (DNDS) dans les cercles susmentionnés
Medium-term outcomes
  • La collecte et l’analyse des données relatives aux populations déplacées et à l’assistance apportée sont améliorées grâce au leadership marqué et à la capacité renforcée du Gouvernement dans ce domaine.
  • Les PDIs les plus vulnérables ont pu s’intégrer volontairement et ont amélioré leur moyens d’existence grâce à un meilleurs accès aux opportunités économiques (Appui aux AGR) au sein de leur communauté de déplacement, de retour ou de réinstallation ;
  • Les retournés les plus vulnérables et les membres des communautés hôtes ont amélioré leurs conditions de vie grâce à un meilleur accès aux opportunités de subsistance.
  • Les communautés ont renforcé leur cohésion sociale et la consolidation du tissu social pour un meilleur vivre ensemble.
Results

Expected results:  

  • Des rapports de qualité sur le mouvement des populations sont disponibles grâce à l’appui d’un gestionnaire spécialiste de base de données mis à la disposition de la Direction nationale du développement social (DNDS) par l’OIM.
  • 405 ménages de PDIs les plus vulnérables (2’430 individus) s’intègrent dans leurs zones de déplacement grâce à une assistance directe pour la réintégration, l’accès à une activité génératrice de revenus ;
  • 490 ménages vulnérables (2‘940 individus) parmi les retournés et les communautés hôtes ont amélioré leurs conditions de vie grâce à un meilleur accès aux moyens d’existence ;
  • au moins 12 séances de dialogue communautaire sont organisées et sont génératrices des projets acceptés par l’ensemble de la communauté ;


Results from previous phases:  

  • Nombre de PDI : 49 883 Source : OIM – Direction Nationale du Développement Social DNDS, Jan. 2016)
  • Nombre de réfugiés dans les pays voisins (Burkina Faso, Niger Mauritanie) 143 051 Source : UNHCR, 31 jan. 2016
  • Population en insécurité alimentaire (Niveau national) : 2 millions Source: Cadre harmonisé nov. 2015


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Humanitarian aid
Project partners Contract partner
Other International Organization
  • International Organisation for Migration


Other partners

UN DPKO

JICA

USAID

Coordination with other projects and actors
  • Ministère de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord et Ministère de l’intérieur
  • Entités gouvernementales compétentes, notamment la Direction nationale du développement social, la Direction générale de la protection civile, la Direction nationale de la promotion de l’enfant et de la femme et la Direction nationale de la santé
  • MINUSMA
  • Groupe sectoriel protection et groupes de travail régionaux sur la protection
  • Agences des Nations Unies, notamment le HCR et l’UNICEF
  • ONG locales et internationales
  • Société civile
Budget Current phase Swiss budget CHF   650'000 Swiss disbursement to date CHF   647'609 Total project since first phase Swiss budget CHF  650'000 Budget inclusive project partner CHF  3'048'498
Project phases

Phase 1 15.03.2016 - 14.03.2017   (Completed)