La Présidente de la Confédération a rencontré MM. Emmanuel Macron et Édouard Philippe à Paris

Communiqué de presse, 18.07.2017

Le mardi 18 juillet 2017, la Présidente de la Confédération Doris Leuthard s’est entretenue séparément avec le Président français Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe à Paris. Ces premiers contacts personnels devaient notamment permettre de discuter du renforcement des relations étroites qui unissent nos deux pays. Les délégations sont convenues de mettre en place un programme de travail sur les questions financières.

Conférence de presse de la Présidente Doris Leuthard et du Président français Emmanuel Macron, ©Elysée.fr
Conférence de presse de la Présidente Doris Leuthard et du Président français Emmanuel Macron, ©Elysée.fr

Le but visé consiste à améliorer la sécurité du droit et donc la protection des utilisateurs des services financiers. Mme Leuthard a souligné que le développement de la coopération bilatérale et transfrontalière avec la France a toujours été une des priorités de la politique étrangère de notre pays. Selon elle, d’importants progrès ont été réalisés à cet égard ces dernières années si l’on songe notamment à l’accord sur l’aéroport de Bâle-Mulhouse (EuroAirport), qui a été signé en mars dernier.

Les premiers contacts personnels entre les représentants de la Suisse et les deux dirigeants français se sont déroulés dans une atmosphère amicale. Les deux parties ont salué les bonnes relations qui unissent la Suisse et la France tout en évoquant la politique de la Suisse à l’égard de l’Union européenne (UE) et la politique européenne de la France. Le nouveau gouvernement français a informé la délégation suisse de ses projets concernant une réforme de l’UE. 

Les délégations ont par ailleurs évoqué la protection internationale des biens culturels. L’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH), née d’une initiative de la France et des Émirats arabes unis, a été créée en mars avec le soutien de la Suisse. Elle a son siège à Genève. Au menu des discussions figuraient en outre des thèmes internationaux, dont la politique climatique, la lutte contre le terrorisme, la migration, la situation russo-ukrainienne, le Proche-Orient et les tensions dans la région du Golfe.

Mme Pascale Baeriswyl, Secrétaire d’État du Département fédéral des affaires étrangères, et M. Jörg Gasser, Secrétaire d’État aux questions financières internationales au Département fédéral des finances (DFF), faisaient eux aussi partie de la délégation suisse.

Des relations traditionnellement étroites

Depuis plusieurs siècles, les relations entre la Suisse et la France sont très étroites. La Confédération a ouvert sa première représentation à l’étranger en 1798 à Paris. Aujourd’hui encore, les deux pays entretiennent des relations fortes : dans aucun pays, les Suisses de l’étranger ne sont plus nombreux qu’en France (environ 200 000) – et nulle part en dehors de l’Hexagone ne vivent plus de Français qu’en Suisse (quelque 180 000). Les entreprises françaises en Suisse emploient 56 000 collaborateurs, les entreprises suisses en France environ 100 000. En outre, plus de 170 000 frontaliers français travaillent en Suisse.