Jeunesse albanaise: des perspectives grâce à un meilleur système de formation professionnelle

Projet terminé
Un jeune assembledes capteurs solaires.
Des jeunes motivés venus de Durres apprennent à installer des capteurs solaires à l’école professionnelle «Beqir Cela». © DDC

Le taux élevé de chômage chez les jeunes est l’un des principaux défis que connaît l’Albanie. Il s’explique notamment par le fait que les formations sont peu axées sur les qualifications professionnelles recherchées sur le marché du travail. Afin d’améliorer la situation, la DDC aide le pays à réformer son système de formation professionnelle, à davantage axer les enseignements sur la pratique et, partant, à mieux répondre aux besoins du secteur privé.

Pays/région Thème Période Budget
Albanie
Formation professionelle
Emploi & développement économique
Droits de la personne
Formation professionnelle
Création d'emplois
Droits de la personne (y compris droits des femmes)
15.12.2014 - 31.12.2018
CHF 3'000'000

Le chômage, la précarité des conditions de travail et les emplois informels sont des enjeux clés pour l’économie albanaise. Fin 2014, environ 30% des jeunes Albanais (15-29 ans) n’avaient pas d’emploi. Les écoles professionnelles dispensent des formations théoriques et pratiques, mais souvent sans savoir exactement ce que les entreprises albanaises attendent des jeunes diplômés ni comment le marché du travail évolue. Aujourd’hui, le gouvernement a pris conscience que la formation professionnelle devait davantage tenir compte de la demande et de l’évolution du marché du travail. 

Une formation axée sur la pratique augmente les chances sur le marché du travail

Le système dual de formation professionnelle, c’est-à-dire la combinaison en parallèle de la formation en entreprise et de l’école professionnelle, fait figure de modèle. Cet atout du système éducatif helvétique ne peut toutefois pas être appliqué tel quel en Albanie. Les éléments clés doivent être adaptés au contexte local et intégrés aux projets menés sur le terrain. 

La DDC a intégré des méthodes d’enseignement novatrices dans le cursus de 35 écoles professionnelles, élaboré des programmes de formation pour environ 20 professions, créé du matériel didactique, formé du personnel enseignant et accompagné 4000 jeunes diplômés dans leur entrée sur le marché du travail. La Suisse soutient le secteur de la formation professionnelle en Albanie depuis 20 ans. 

Mesures et objectifs du projet «Pacte territorial pour l’emploi»

Le « Pacte territorial pour l’emploi » est l’un des projets que la DDC met en œuvre en Albanie dans le secteur de la formation. Il s’adresse aux jeunes femmes et aux jeunes hommes de 15 à 29 ans dans les régions de Shkodra, Tirana, Fier, Vlora et Gjirokasta. Lancé en 2011, son objectif est de promouvoir des conditions de travail adéquates et de mettre en œuvre des mesures concrètes, comme le soutien de partenariats entre secteurs public et privé. Voici les points clés de ce projet: 

  • L’objectif est de promouvoir l’emploi des jeunes grâce à des mesures plus efficaces, qui tiennent compte de la dimension du genre. Plus de 2000 jeunes profitent directement du projet, et 17'200 jeunes encore en formation en profitent indirectement.

  • Les éléments clés du système de formation dual sont adaptés et intégrés dans les cursus: les formations sont en prise directe sur le monde du travail et cherchent à répondre aux exigences du marché. Les employeurs potentiels et les entreprises privées participent activement à la planification et à la réalisation des programmes de formation.

  • Certification de la formation professionnelle: obtenir un certificat à l’issue de leur formation est important pour les diplômés vis-à-vis de leurs futurs employeurs.

  • Informations sur le marché du travail: les autorités, les organisations civiles, les écoles, les entreprises (y compris leurs associations) et les jeunes communiquent et disposent des mêmes informations sur le marché du travail et les compétences professionnelles requises pour décrocher un poste. 

Les résultats de la première phase de projet sont positifs 

Pour l’instant, le projet a notamment permis d’obtenir les résultats suivants : 

  • En 2014, le taux de jeunes entamant une formation professionnelle a augmenté de 40%. Environ 62% des diplômés en 2014 ont trouvé un poste.

  • Les nouvelles mesures de promotion de l’emploi ont profité à 444 jeunes et 663 familles.

  • Pas moins de 340 jeunes, dont 20 présentant un handicap, ont eu la possibilité de suivre une formation professionnelle dans une entreprise privée. 

Les résultats montrent que l’Albanie, avec le soutien de la Suisse, est sur la bonne voie pour réformer son système de formation professionnelle. Les enseignements dispensés dans les écoles de formation professionnelle sont de plus en plus axés sur la pratique afin de tenir compte au mieux des exigences du marché du travail.