Décentraliser pour mieux gérer et servir: des communes albanaises renforcées

Projet terminé
Des femmes se rendent au bureau de la commune de Bushat.
Les citoyens de la commune de Bushat, au Nord de l’Albanie, reçoivent des informations et services réguliers de leurs autorités locales. © Leonard Qylafi

La Suisse soutient la transition de l’Albanie vers une société démocratique. Un projet de décentralisation et de développement local vise à améliorer les pratiques des gouvernements locaux. Les responsabilités administratives, les pouvoirs décisionnels politiques et les ressources financières sont transmises aux régions ou aux communes.

Pays/région Thème Période Budget
Albanie
Governance
Décentralisation
01.01.2014 - 31.12.2018
CHF 9'620'000

Le but de la décentralisation et du développement local est d’améliorer les services de l’Etat, de rendre l’utilisation des ressources publiques transparentes, effectives et appropriées et de renforcer la participation politique de la population. Par sa connaissance des avantages et inconvénients des structures décentralisées, la Suisse est un conseiller privilégié de la transition vers un système démocratique. Le projet s’inscrit dans le cadre plus large de l’adhésion future de l’Albanie à l’Union européenne. La réalisation de la décentralisation et du développement local est une condition nécessaire pour que la structure du pays soit en adéquation avec les standards européens. En effet, parmi les critères de l’adhésion figurent le bon fonctionnement des services publics.  

Projets

Concrètement, plusieurs projets sont entrepris dans le cadre de la décentralisation et du développement local:

Gestion des déchets
Une amélioration de la gestion des déchets est constatée. Dans sept des 18 communes concernées par les réformes, les possibilités de traitement des déchets ont été offertes pour la première fois et dans cinq d’entre elles, un service de recyclage a également été instauré. En 2012, 112'700 citoyens ont eu accès à ces services dans les régions de Shkodra et Lezha, ce qui n’était pas le cas en 2007.

Guichet unique
Le projet a également soutenu l’établissement et la capitalisation de sept «One-stop-shops». Il s’agit du regroupement de gouvernements ruraux et urbains dans un guichet unique. La création de ces établissements a permis une amélioration de la transparence de la communication entre l’administration et les citoyens, une prise de conscience du rôle participatif de la population dans les décisions au niveau local, ainsi qu’une satisfaction croissante des citoyens vis-à-vis des prestations offertes.

Autonomisation des femmes
La représentation des femmes et leur intervention à tous les niveaux est promue dans ce projet. Le projet dénombre plusieurs réussites:

  • Afin que plus de femmes siègent au Parlement, les réseaux politiques des régions de Shkodra et Lezha les soutiennent, notamment dans la préparation aux élections. Aujourd’hui, cinq des 18 membres du Parlement national qui représente les deux régions sont des femmes (28%).
  • Des campagnes publiques de sensibilisation à la santé des femmes sont soutenues, plus spécifiquement concernant le cancer du sein.
  • La création d’un centre de compétences permet d’informer et de conseiller le réseau de femmes politiciennes.

Aujourd’hui, 15% des Albanaises et Albanais profitent de services améliorés et plus inclusifs, comme l’élimination des déchets ou la communication active des autorités avec la population. Le processus déjà entrepris dans deux régions sera étendu à trois autres, représentant au total 30% de la population. A terme, 373 municipalités et communes auront bénéficié de changements de structures.