La Suisse au Forum politique de haut niveau sur le développement durable 2017

Article, 05.07.2017

L’édition 2017 du Forum politique de haut niveau sur le développement durable a lieu du 10 au 19 juillet au siège de l’ONU à New York. L’année dernière, 22 pays avaient présenté les premières mesures qu'ils avaient prises pour mettre en œuvre l’Agenda 2030; cette année, ce sont deux fois plus de pays qui soumettent leur rapport national. Par ailleurs, cette édition est aussi celle des premières évaluations thématiques relatives à certains objectifs de développement durable. La délégation suisse participera activement aux discussions.

Des touristes marchent devant une affiche du Forum politique de haut niveau.
Les ODD sont passés en revue dans le cadre du Forum politique de haut niveau sur le développement durable. © UNDP

Le Forum politique de haut niveau sur le développement durable (High-Level Political Forum on Sustainable Development, HLPF) est organisé pour la deuxième fois déjà depuis l’adoption de l’Agenda 2030 par les États membres de l’ONU. Il représente la clé de voûte du suivi de l’Agenda 2030 et de ses 17 objectifs de développement durable (ODD). Si l’année dernière, 22 pays dont la Suisse ont présenté les premières mesures qu’ils avaient prises pour mettre en œuvre les ambitieux objectifs, cette année, ce sont 44 autres États qui soumettent leur premier rapport national. 

Cette édition 2017 marque également le début des examens thématiques de certains ODD: chaque année, un débat approfondi aura désormais lieu sur les avancées réalisées dans des thématiques spécifiques. Cette année, six objectifs font l’objet d’une attention particulière: 

  • ODD 1: Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

  • ODD 2: Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable

  • ODD 3: Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

  • ODD 5: Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

  • ODD 9: Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

  • ODD 14: Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable 

Par ailleurs, l’objectif 17 consacré aux instruments de mise en œuvre et aux partenariats sera examiné à chaque édition du forum. Comme tous les objectifs de l’Agenda 2030 doivent être considérés et atteints dans leur ensemble, les examens thématiques de chaque ODD servent aussi à identifier les synergies et les conflits potentiels. La Suisse participera activement aux débats thématiques. Les modalités du forum lui permettent en outre de partager son expérience dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et d’apprendre des autres pays. Un dialogue constructif est ainsi instauré entre les acteurs, placés sur un pied d’égalité, qui peuvent échanger sur les solutions qu’ils ont trouvées mais aussi sur les défis qu’ils ont rencontrés. 

Un programme varié en marge du forum

En marge du programme officiel du forum, un «Partnership Exchange» permettra de renforcer les partenariats entre les acteurs étatiques et non étatiques. Un «SDG Business Forum» offrira en outre un espace au secteur privé et à son rôle dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Cette année également, de nombreux événements complémentaires seront organisés par certains États membres de l’ONU, des organisations internationales et des acteurs non étatiques. La Suisse propose deux événements: l’un sur la signification de l’ODD 16 pour l'ensemble de l’Agenda 2030 et l’autre consacré à l’élevage durable. Elle coprésidera en outre une série de rencontres, notamment sur l’égalité des sexes et la cohérence des politiques pour le développement durable. 

Partnership Exchange, UNO (en)

SDG Business Forum (en) 

Une délégation suisse bénéficiant d’un large soutien

Neuf services fédéraux participent au forum, sous la direction de l’ambassadeur et représentant spécial du Conseil fédéral pour le développement durable mondial, Michael Gerber. Sachant que, pour que les ODD portent leurs fruits, tous les acteurs concernés doivent être pris en compte, la délégation suisse peut compter, comme chaque année, sur le soutien de représentants de la société civile, du secteur privé et du milieu scientifique.

Rapport d’étape sur la mise en œuvre des ODD et Rapport mondial sur le développement durable

Le processus de suivi mondial mené dans le cadre du Forum politique de haut niveau sur le développement durable est assorti d’un rapport annuel de suivi signé par le secrétaire général de l’ONU. Ce rapport ne se limite pas aux objectifs évoqués lors du forum, mais donne des indications, fondées sur les indicateurs adoptés par la Commission de statistique de l’ONU, concernant les progrès réalisés dans tous les domaines de l’Agenda 2030. 

En outre, un groupe d’experts indépendant composé de 15 personnes rédige tous les quatre ans le Rapport mondial sur le développement durable (Global Sustainable Development Report, GSDR). Ce dernier, fondé sur des réflexions pluridisciplinaires et scientifiques, doit présenter des recommandations à l’intention des décideurs politiques afin que la mise en œuvre de l’Agenda 2030 s’appuie sur des faits scientifiques. Pour sa première édition, qui paraîtra en 2019, l’ancien secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a nommé le professeur Peter Messerli, de l’Université de Berne, coprésident du groupe d'experts international. 

Rapport d’étape du secrétaire général de l’ONU sur la mise en œuvre des ODD 2017 (en)

Rapport mondial sur le développement durable 2019 (en)