Nature – faits & chiffres

Du Plateau aux sommets des Alpes, la Suisse possède une grande variété de paysages et d’habitats. Des massifs alpins aux sites marécageux en passant par les forêts du Jura, le pays se caractérise par la richesse de ses écosystèmes naturels et leur proximité des centres urbains. Malgré son territoire peu étendu, la Suisse possède 12 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Infographie sur la Suisse. 19 parcs nationaux. Un tiers des forêts occupent le territoire suisse. Le glacier d’Aletsch est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.
Infographie sur la Suisse. 19 parcs nationaux. Un tiers des forêts occupent le territoire suisse. Le glacier d’Aletsch est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Par la variété de ses paysages et ses contrastes climatiques, la Suisse compte un grand nombre de milieux naturels. Le pays abrite plus d‘une centaine d‘espèces qui ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde et la plus grande partie d‘entre elles se rencontre dans les Alpes.

De l'eau potable directement du ruisseau

La Suisse possède 6% des réserves européennes d’eau douce. Elle considérée le château d’eau de l’Europe. Le régime des eaux est alimenté par les surplus de précipitations, l’eau de source et les réserves hydrologiques retenues dans les couvertures neigeuses et les glaciers. Les eaux souterraines fournissent 80% des ressources en eaux potables et industrielles. Ainsi, 40% de l’eau potable ne nécessite aucun traitement pour être distribuée aux consommateurs. Les ménages consomment en moyenne 162 litres d’eau par jour et par personne. Depuis le début des années 1980, la consommation totale (y compris l’industrie, l’artisanat et l’agriculture) a diminué de quelque 30%, malgré l’accroissement de la population.  La force hydraulique est la source d’énergie renouvelable la plus importante du pays. Aujourd’hui, 56% de l’électricité produite provient de la force hydraulique. Deux tiers de cette production sont issus des cantons alpins (Uri, Grisons, Tessin et Valais).

Un air pur grâce à une législation appropriée

En Suisse, l’air est réputé pour sa qualité. Le pays se classe au 13e rang mondial des pays les moins pollués, selon l’OMS. La qualité de l’air en Suisse varie selon le lieu, la saison et l’altitude. Les zones urbaines du Plateau sont davantage touchées par la pollution que les Alpes et le Jura. La qualité de l’air en Suisse est en constante amélioration depuis le milieu des années 1980. On doit cette évolution à la politique de la Confédération, des cantons et des communes en matière de protection de l’air. Elle repose en grande partie sur l’ordonnance sur la protection de l’air, entrée en vigueur en 1986. Cette dernière s'appuie sur la loi sur la protection de l’environnement et fixe une liste de mesures (trafic, agriculture, industrie) pour réduire les émissions polluantes. L’air est surveillé et analysé en permanence grâce aux 16 stations de mesures du Réseau national d’observation des polluants atmosphériques.

La forêt, un habitat renouvelable

Les forêts couvrent environ 31% du territoire. Au cours du 20e siècle, la surface totale occupée par la forêt a augmenté de manière constante. La protection de la forêt, inscrite dans la législation fédérale depuis 1876, empêche le recul des surfaces forestières. La Confédération et les cantons se chargent de la gestion, de la sauvegarde et de la protection des forêts. Outre leur fonction économique comme source de matériau de construction ou d’énergie, les forêts jouent un rôle important dans la protection contre les avalanches, les crues et les chutes de pierres, la stabilisation du sol et des terrains escarpés, et le maintien de la biodiversité. Les forêts suisses hébergent plus 30 000 espèces animales, végétales et fongiques. Les épicéas, les hêtres, les sapins blancs, les érables et les chênes sont ceux qui sont le plus fréquents.

Quelques chiffres sur la nature suisse : 

  • L’inventaire fédéral des paysages, des sites et monuments naturels (IFP) recensent 162 sites. Ils couvrent 19 % du territoire national.
  • Les zones protégées d’importance nationale couvrent environ 23% du territoire national.
  • La surface totale des biotopes d’importance nationale représente environ 2% du territoire suisse. 1060 espèces y vivent.
  • On recense 50 essences d’arbres en Suisse.
  • Les forêts privées représentent quelque 30% de la surface forestière; le reste est en mains publiques.
  • La Suisse compte 65 000 km de chemins pédestres. Cela correspond à une fois et demie le tour de la Terre correspond à une fois et demie le tour de la Terre.
  • Les cyclistes et vététistes disposent de 20 000 km d’itinéraires balisés en Suisse.
  • L’altitude moyenne de la Suisse est de 1307m. Avec 49 sommets culminant à plus de 4000m, la Suisse est le pays qui en compte le plus en Europe.