Politique culturelle

En raison du fédéralisme, le soutien à la culture en Suisse émane de nombreuses sources différentes.

Participants à un atelier pendant la Biennale de Venise
Biennales à Venise, Pro Helvetia. © Andrea Avezzù

L’encouragement de la culture en Suisse comprend le soutien à la production, la diffusion et la conservation d’œuvres par les pouvoirs publics et des institutions privées telles que les fondations, les sponsors, ou les mécènes.

Les collectivités publiques allouent chaque année environ 3 milliards de francs à la culture. La majorité de ces dépenses est assurée par quelques grands centres urbains, soit les cantons de Zurich, Genève, Berne, Vaud et Bâle-Ville avec leurs communes respectives.

La Confédération dispose d’un budget annuel pour la culture d’environ 320 millions de francs. La politique culturelle de la Confédération est mise en œuvre conjointement par deux instances: l’Office fédéral de la culture et la fondation Pro Helvetia.

L’Office fédéral de la culture est compétent pour les questions de principe liées à la politique de la culture, la promotion de la culture, ainsi que la protection et la transmission des valeurs culturelles. Il soutient la création dans des domaines comme l’art ou le cinéma, gère des musées et des bibliothèques, s’engage en faveur de la formation culturelle et promeut la conservation des monuments historiques et la protection de la nature et du paysage. Son siège est à Berne.

La fondation Pro Helvetia soutient la diffusion de la culture suisse à l’étranger. Elle entretient également les échanges culturels entre les différentes régions du pays et encourage la création artistique en Suisse. Son siège est à Zurich.

Les activités culturelles de la Suisse à l’étranger sont portées par ces deux institutions, en collaboration avec le Département fédéral des affaires étrangères.