Architecture

La Suisse est un terreau fertile pour l’architecture. Le Corbusier, Mario Botta ou Herzog & de Meuron figurent parmi les maîtres d’œuvre les plus en vue du pays.

Bassin extérieur des bains thermaux de Vals
Bain thermaux de Vals (Grisons), bassin extérieur dans la vapeur. © Thermes de Vals, M. Spiluttini

Au vu de sa taille, la Suisse a donné naissance à un nombre impressionnant d’architectes de renommée mondiale. Le plus connu est Le Corbusier, né à La-Chaux-de-Fonds en 1887. Pionnier de l’architecture moderne, il s’est attaché à développer des bâtiments fonctionnels destinés aux milieux urbains. Ses œuvres les plus connues sont le siège des Nations unies à New York, la Cité Radieuse à Marseille et la quasi intégralité de la ville de Chandigarh, en Inde. On trouve également quelques-unes de ses réalisations en Suisse, comme l’immeuble Clarté à Genève, la Villa Le Lac à Corseaux, la Maison blanche à La Chaux-de-Fonds ou le Centre Le Corbusier à Zurich.

La période de l’après-guerre a vu émerger le «groupe de Zurich», composé de plusieurs architectes issus de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, comme Werner Frey, Jacques Schader, Jakob Zweifel et Franz Füeg. Parmi leurs réalisations figurent l’église Pius de Meggen (canton de Lucerne) ou l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

Ces dernières années, ce sont les travaux de Mario Botta, Jacques Herzog et Pierre de Meuron, Peter Zumthor et Bernard Tschumi qui ont connu un écho important en Suisse et à travers le monde. Mario Botta se trouve derrière la vertigineuse chapelle de l’Alpe Foppa (canton du Tessin) et le musée d’art moderne de San Francisco. Herzog & de Meuron ont construit la Tate Modern de Londres, le stade olympique de Pékin et, en Suisse, l’institut Roche de Bâle. Peter Zumthor est à l’origine des bains thermaux de Vals (Grisons). Bernard Tschumi a pour sa part réalisé le musée de l’acropole à Athènes.