La Réforme

Calvin représenté sur le mur des réformateurs, Genève
Mur des réformateurs, Genève. © Traumrune

Au début du XVIe siècle, la Réforme a abouti à la division de l’Occident chrétien en deux camps. D’après le mouvement réformateur initié par Martin Luther, ni l’Eglise visible, ni son chef, le Pape, ne sauraient jouer le rôle d’intermédiaire entre Dieu et les hommes. De même, les bonnes actions ne peuvent être la garantie du salut de l’âme, la grâce ne pouvant être accordée que par le Christ. Pour assurer son salut, l’homme ne peut s’en remettre qu’à sa foi absolue et à ce que lui enseignent les Saintes Ecritures, non au clergé et aux autres hommes.

Le message de la Réforme s’est diffusé rapidement, en particulier dans les villes. Il a notamment convaincu les lettrés avant d’être adopté et façonné par les Humanistes. L’invention de l’imprimerie a largement contribué à la diffusion du message ; Bâle, puis Genève sont dès lors devenus des centres majeurs de l’imprimerie au niveau européen.

La Réforme (PDF, 229.6 kB, Français)