Une promesse non tenue

Il était une fois à Unterschächen un vaillant chasseur dont le passe-temps favori était la chasse au chamois.

Un jour, alors qu’il arpentait un sentier de montagne son fusil à l’épaule, il se trouva soudain nez à nez avec un étrange petit homme qui lui barrait le passage.

«Pourquoi tuez-vous mes chèvres?» lui demanda le petit bonhomme.

«Je n’ai pas le choix» répondit le chasseur. «J’ai une femme et une famille nombreuse à nourrir.»

«Faisons un marché,» lui proposa l’autre. «Prenez ce fromage, car il vous nourrira ainsi que votre famille pour le reste de votre vie, pour autant que vous ne le mangiez jamais complètement. En échange, vous ne toucherez plus jamais à mes chamois.»

Sur ce, il donna un petit fromage au chasseur.

«N’oubliez pas! Si vous ne respectez pas votre promesse, vous le regretterez.» Avec ces paroles, le petit bonhomme disparut soudain.

Le chasseur emporta le fromage à la maison et suivit les instructions. Le fromage semblait à peine assez grand pour une portion, mais le chasseur le mit sur la table, et lorsque chacun en eut mangé un peu, tous furent rassasiés. Ils prirent bien garde d’en laisser un petit morceau, et le lendemain matin, à leur grand étonnement, retrouvèrent le fromage entier.

Il en alla ainsi pendant un certain temps. Chaque jour, le chasseur et sa famille mangeaient un peu de fromage, et le retrouvaient entier le lendemain.

Mais le chasseur commença à se sentir agité. Il regardait les montagnes, puis son fusil suspendu au mur, et regrettait les vieux jours. Finalement, arriva le jour où il en eut assez. Mais, sachant qu’il allait rompre sa promesse, il ne voulut pas garder le fromage. Ce soir-là, il ordonna à sa famille de manger tout le fromage. Cependant, un des enfants en fit accidentellement tomber un minuscule morceau à terre, et le lendemain le fromage était de nouveau entier.

Le chasseur invita alors ses amis, et cette fois, ils dévorèrent le fromage jusqu’à la dernière miette.

Le lendemain matin, le chasseur prit son fusil et partit dans la montagne. Il grimpa toujours plus haut, et là, sur les rochers qui le surplombaient, il vit un magnifique chamois blanc, comme il n’en n’avait jamais vu. Il visa attentivement, et au moment où il allait tirer, le petit bonhomme de la montagne lui sauta sur le dos et le précipita dans le vide.